Ligne éditoriale


1La ligne éditoriale de la Revue Internationale des Francophonies (RIF) se structure autour de trois axes :

  1. Sensibiliser les chercheurs à travailler sur la francophonie et pour la Francophonie, promouvoir la diversité des langues. Travailler sur l’objet « francophonie » implique d’interroger la polysémie de ce terme dont la portée paradoxale. Son étude suppose de distinguer francophonie et Francophonie. La première porte sur l’ensemble des personnes qui parlent la langue française et qui forment un espace linguistique spécifique, l’espace francophone. La seconde concerne les institutions internationales en lien avec la langue française et les États qui participent à l’espace francophone. La recherche produite sur l’objet francophone et pour la Francophonie doit être partagée dans l’espace francophone et même au-delà. Parler d’un espace francophone suppose de concevoir d’autres espaces constitués de langues de même niveau (super-central), hispanophone, lusophone, sinophone, anglophone, l’anglais étant actuellement la seule langue de communication mondiale. Ces espaces linguistiques coexistent les uns avec les autres. En les comparant, leurs spécificités, leurs portées respectives, leurs divergences, leurs convergences et leurs complémentarités apparaissent. Il s’agira, au travers de la Revue Internationale des Francophonies, de promouvoir la langue française et, au travers d’elle, la diversité des langues et des cultures qu’elles véhiculent. Faire découvrir les spécificités et représentations du monde propres à chaque espace linguistique constitue un enrichissement mutuel. En ce sens, la recherche sur la francophonie et pour la Francophonie doit être investie et traduite dans des langues autres que le français.

  2. Promouvoir le dialogue entre les identités culturelles francophones. S’adresser à tous les francophones en considérant le français dans ses différents usages et la diversité des identités culturelles francophones : le français langue maternelle, sans exclusivité comme dans les familles bilingues, le français langue seconde, comme au Sénégal, le français langue d’adoption pour ceux qui sont issus de pays étrangers et qui vivent dans l’espace francophone, le français langue étrangère pour ceux qui ont fait le choix de son apprentissage. Étudier l’espace francophone et ses particularités nécessite de considérer la coexistence de ces différentes identités francophones, leurs singularités multiples et leur complexité. Au travers de ses contributions, la Revue Internationale des Francophonies ne cherche pas à promouvoir une vision défensive et figée de l’identité francophone, mais plutôt à faire dialoguer des identités francophones qui relèvent toutes d’une « maison commune », la langue-culture française.

  3. Étudier les relations internationales et stratégiques sous l’angle francophone. Il s’agira notamment de développer et promouvoir une lecture francophone des relations internationales et stratégiques qui offre une perspective différente de l’approche dominante qui existe dans la littérature scientifique sur ces questions. Cette lecture francophone s’attache à aborder de multiples objets de recherche : les théories des relations internationales, les processus sociaux à l’œuvre dans les relations internationales (diplomatie, coopération et conflit), les acteurs (États, OI, ONG, acteurs transnationaux), les rapports entre sécurité commune, entendue dans ses multiples dimensions (sécurité économique, sécurité sociétale, sécurité environnementale et sanitaire, sécurité militaire, cybersécurité, etc.) et protection des individus. Au travers d’approches pluridisciplinaires et de méthodes scientifiques variées, l’objectif est de souligner la diversité des représentations qui existent sur ces questions et la pluralité des perspectives qui coexistent dans l’espace francophone et qui font sa richesse. Ces contributions contribueront ainsi à une réflexion constructive sur la place de la F/francophonie dans le système international contemporain comme espace de coopération, de solidarité et d’émancipation.

2Les trois axes qui structurent la ligne éditoriale de la Revue Internationale des Francophonies impliquent une série de questions auxquelles les auteurs qui souhaitent contribuer à la revue pourront apporter des réponses :

3Existe-t-il des objets spécifiquement francophones ? Qu’est-ce qu’une identité francophone ? Comment faire de la francophonie un objet de recherche scientifique ? Pourquoi la francophonie est-elle une perspective intéressante pour étudier les grandes questions qui intéressent les sociétés mondialisées ? Qu’en est-il, par exemple, au sein de l’espace francophone et dans ses relations avec d’autres espaces linguistiques, culturels, politiques, des problèmes internationaux comme les questions environnementales, migratoires ou sécuritaires ? Quelles réponses la perspective francophone peut-elle leur apporter ? Quelles sont les convergences et divergences entre des recherches francophones et des recherches anglophones, lusophones, hispanophones, sinophones, russophones, ou autres ?

4Le comité scientifique de la Revue Internationale des Francophonies souhaite valoriser les regards croisés sur la francophonie, promouvoir l’interdisciplinarité, valoriser les contributions inédites sur la francophonie et la Francophonie, encourager les comparaisons entre espaces linguistiques pour que le monde francophone puisse être une ressource pour d’autres mondes. Cela suppose que la recherche francophone soit diffusée en d’autres langues afin d’inviter des chercheurs qui travaillent sur des objets identiques dans des espaces linguistiques différents (lusophone, germanophone, etc.) publient à leur tour en français et qu’enfin les mondes se rencontrent. Cette rencontre est aujourd’hui facilitée par le développement des outils numériques.

5La Revue Internationale des Francophonies vise la réalisation de trois objectifs :

  1. Être une revue connue, largement diffusée et lue. La voie numérique favorise un tel rayonnement. La Revue Internationale des Francophonies n’exclut pas de maintenir une publication au format papier.

  2. Produire des contributions originales et de qualité pour alimenter les réflexions et travaux de ses lecteurs et promouvoir une francophonie vivante, dynamique qui n’hésite pas à explorer de nouveaux horizons. Pour répondre à cette double exigence d’originalité et de qualité, les propositions d’articles des auteurs seront évaluées en double aveugle par les membres du comité de rédaction Revue Internationale des Francophonies.

  3. Être utile. La Revue Internationale des Francophonies est au service du français, langue-culture qui n’est pas seulement un véhicule, un outil de communication, elle est indissociable d’une vision du monde. La Revue Internationale des Francophonies promeut le français « au nom de la diversité des langues et des cultures » (Hagège, 2006) avec les représentations et les ontologies que suppose cette langue et qui sont différentes d’autres langues, comme l’anglais. Défendre le français comme culture, histoire, représentation du monde implique de ce fait de défendre toutes les autres langues… dont l’anglais.


Pour citer ce document

, «Ligne éditoriale», Revue Internationale des Francophonies [En ligne], publié le : 19/11/2020, URL : http://publications-prairial.fr/rif/index.php?id=927.

Auteur