Revue Internationale des Francophonies http://rifrancophonies.com/rif Revue Internationale des Francophonies fr Les Comités http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=461 Comité scientifique Linda CARDINAL, Science politique, Professeure des universités, École d’études politiques, Université d’Ottawa (Canada), Directrice régionale Amériques de l’Agence universitaire de la Francophonie Bernard CERQUIGLINI, Linguistique, Professeur des universités, Université Paris VII (France), ancien Recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie Guillaume DEVIN, Science politique, Professeur des universités, Sciences Po Paris (France) Albert LOURDE, Droit public, Professeur émérite des universités, ancien Recteur de l’Université Senghor d’Alexandrie (Égypte) Frédéric RAMEL, Science politique, Professeur des universités, Sciences Po Paris (France) Leila REZK, Droit/Culture, Docteur, Université de Perpignan Via Domitia (France), ancien Maître de conférences associé, Université Jean Moulin Lyon 3 (France), Fondatrice et Directrice du bureau d'études « Dialogue XXI », Directrice de cabinet du Ministre de la Culture de 2000 à 2003 (Liban) Füsun TÜRKMEN, Science politique, Professeur des universités, Université Galatasaray (Turquie) Comité de rédaction Yousra ABOURABI, Science politique, Docteure, Professeure assistante, Sciences Po Rabat, Université internationale de Rabat (Maroc) Gilbert CASASUS, Études européennes, Professeur, Faculté des lettres et des sciences humaines, Université de Fribourg (Suisse) François CHARBONNEAU, Science politique, Professeur agrégé, École d'études politiques, Université d'Ottawa (Canada) Marc CHEVRIER, Science politique, Profe mer., 02 déc. 2020 00:00:00 +0100 http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=461 Ligne éditoriale http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=927 La ligne éditoriale de la Revue Internationale des Francophonies (RIF) se structure autour de trois axes : Sensibiliser les chercheurs à travailler sur la francophonie et pour la Francophonie, promouvoir la diversité des langues. Travailler sur l’objet « francophonie » implique d’interroger la polysémie de ce terme dont la portée paradoxale. Son étude suppose de distinguer francophonie et Francophonie. La première porte sur l’ensemble des personnes qui parlent la langue française et qui forment un espace linguistique spécifique, l’espace francophone. La seconde concerne les institutions internationales en lien avec la langue française et les États qui participent à l’espace francophone. La recherche produite sur l’objet francophone et pour la Francophonie doit être partagée dans l’espace francophone et même au-delà. Parler d’un espace francophone suppose de concevoir d’autres espaces constitués de langues de même niveau (super-central), hispanophone, lusophone, sinophone, anglophone, l’anglais étant actuellement la seule langue de communication mondiale. Ces espaces linguistiques coexistent les uns avec les autres. En les comparant, leurs spécificités, leurs portées respectives, leurs divergences, leurs convergences et leurs complémentarités apparaissent. Il s’agira, au travers de la Revue Internationale des Francophonies, de promouvoir la langue française et, au travers d’elle, la diversité des langues et des cultures qu’elles véhiculent. Faire découvrir les spécificités et jeu., 19 nov. 2020 00:00:00 +0100 http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=927 Historique http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=460 La Revue Internationale des Francophonies s’inscrit dans la continuité de la Revue Internationale des Mondes Francophones dont elle se veut tout à la fois l’héritière et le prolongement. Cette dernière revue a, en effet, été créée à l’initiative de l’Institut pour l’étude de la Francophonie et de la mondialisation (IFRAMOND) par le Recteur Michel GUILLOU et a produit 8 numéros, publiés entre 2009 et 2015 et archivés en ligne sur le site de l’Institut international pour la Francophonie (2IF) (Accéder aux numéros 1 à 8). Le Professeur Marielle A. PAYAUD a été nommée rédactrice en chef par Olivier GARRO (Directeur de 2IF de 2014 à 2018) de la Revue Internationale des Francophonies, signant la nouvelle ligne éditoriale et le choix d’une publication exclusivement électronique. Nouveau nom : Revue Internationale des Francophonies, nouveau support : électronique, nouvelles exigences : évaluation des articles en double aveugle, nouveau comité scientifique, nouveau comité de rédaction et nouvelle ligne éditoriale. Sous ce nouvel élan, le premier numéro voit le jour en 2017. Thomas MESZAROS devient le nouveau rédacteur en chef de la revue en septembre 2020 à la suite du départ de Marielle A. PAYAUD. Il poursuit l’effort entrepris précédemment. Le processus d’évaluation en double aveugle, déjà exigeant, est renforcé de manière à garantir des publications de qualité. Le comité scientifique et le comité de rédaction sont renouvelés afin de favoriser une plus grande représentation discipli mer., 04 nov. 2020 00:00:00 +0100 http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=460 Soumettre un article http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=465 Les manuscrits seront soumis sous format électronique Word de Microsoft Office (.doc uniquement) et doivent impérativement respecter la politique rédactionnelle de la revue. Joindre au courriel deux versions de la soumission, soit deux pièces jointes : Un document avec une page titre qui contient les coordonnées de l’auteur. Un document avec une page titre sans identification. Ces deux fichiers doivent être nommés respectivement NOMINATIF et ANONYME.Il n’y a rien dans le fichier ANONYME qui puisse identifier l’auteur.L’anonymat de la propriété électronique du fichier ANONYME doit être également respecté. Gestionnaires de la revue : Dr Hong Khanh DANG, Université Jean Moulin Lyon 3Dr Aurore SUDRE, Université Jean Moulin Lyon 3 Contact : rif@univ-lyon3.fr mer., 04 nov. 2020 00:00:00 +0100 http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=465 Crédits http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=837 Crédits Conception du site : Bibliothèques Universitaires de Lyon 3 Coordinateur du projet : Laurent GalletDéveloppement et intégration web : Arthur Suzuki, Olivier Crouzet Site édité avec Lodel Informations légales Éditeur : Institut International pour la Francophonie ● Directeur de publication : Jacques Comby, Président de Université Jean Moulin Lyon 3 ● Rédacteur en chef : Thomas Meszaros, Maître de conférences, Université Jean Moulin Lyon 3 ● Gestionnaires de la revue : Dr Hong Khanh DANG, Université Jean Moulin Lyon 3Dr Aurore Sudre, Université Jean Moulin Lyon 3 mar., 03 nov. 2020 00:00:00 +0100 http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=837 Gestion des conflits et consolidation de la paix en Afrique francophone : regards croisés de la Chine et de la Francophonie http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=357 Dans un contexte de conflits intra-étatiques, où les menaces sont globalisées et les stratégies individualisées, les puissances comme les organisations internationales, dont la Chine et la Francophonie font partie, sont engagées dans leur gestion. Malgré les différences dans leurs perceptions et leurs objectifs, la consolidation de la paix en Afrique francophone est un terrain commun où s’appliquent leurs politiques. La complémentarité de leurs actions mérite d’être soulignée dans notre article. Mettre l’une sous le regard de l’autre nous permet de mieux examiner leurs singularités et leurs similitudes avant d’envisager d’éventuelles coopérations. In an intra-state conflicts context, where threats are globalized and strategies are individualized, powers and international organizations, including China and Francophonie, are involved in their management. Despite the differences in perceptions and goals, peacebuilding in French-speaking Africa is a common ground in which their policies apply. The complementarity of their actions deserves to be emphasized in our article. Putting one under the gaze of the other allows us to better examine their peculiarities and similarities before considering possible cooperation. ven., 19 juin 2020 00:00:00 +0200 http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=357 Recommandations aux auteurs http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=464 Note aux auteurs La Revue Internationale des Francophonies publie des articles originaux de recherche dont l’objet est la francophonie et la Francophonie (http://rifrancophonies.com/index.php?id=927). Les textes soumis pour publication ne peuvent avoir été déjà publiés ni faire l’objet simultanément d’autres publications, ni être en cours d’évaluation dans d’autres revues, ouvrages ou colloques. La reprise d’articles publiés dans une autre langue pourra être envisagée, en tout état de cause elle devra mentionner sa parution précédente dans la Revue Internationale des Francophonies. Les textes soumis doivent être rédigés en français et respecter la feuille de style (ci-dessous). Ils sont envoyés à la rédaction de la revue en version électronique sous format Word.doc à l’adresse : rif@univ-lyon3.fr et doivent mentionner les informations suivantes : Titre de l'article Nom(s) d(es) auteur(s) et rattachement universitaire/institutionnel et leur adresse électronique. Biographie : La biographie ne doit pas dépasser 5 lignes. Résumé : Le résumé doit faire de 2000 à 4000 signes.Abstract : La traduction en anglais doit faire de 2000 à 4000 signes. Mots-clés : 5 mots maximum.Keywords : 5 mots maximum. Les mots-clés et les keywords doivent être en minuscules (sauf l’initiale des noms propres) et séparés par des virgules. Il ne doit pas y avoir de renvoi en note de bas de page dans les informations ci-dessus. Après sélection par le comité de rédaction, les textes reçus sont soumis anonym ven., 19 juin 2020 00:00:00 +0200 http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=464 Entretien de Marielle Payaud, Rédactrice en chef de la Revue internationale des Francophonies, avec Catherine Cano, Administratrice de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=1120 Cela fait maintenant 50 ans que la francophonie s’institutionnalise, et on peut mesurer, depuis le début des années 1970, le chemin parcouru, Sommet après Sommet : le nombre de pays, universités, organismes, collectivités membres ou observateurs à l’OIF ou au sein des autres opérateurs n’a jamais été aussi important. La Francophonie intervient dans des domaines stratégiques et tend à devenir un des forums de délibération internationale les plus dynamiques. Il nous paraît intéressant de dresser le bilan, au regard des propres actions de votre institution, et ce à travers quelques questions. 1 – Quel bilan pensez-vous pouvoir tirer des 50 ans de la Francophonie institutionnelle ? La Francophonie institutionnelle est née de la volonté de quelques personnalités issues des Indépendances, les Présidents Senghor, Bourguiba, Dior et le Roi Sihanouk du Cambodge, de se rassembler autour de cet héritage qu’ils avaient en commun : la langue française. Avec une quinzaine d’autres dirigeants des cinq continents, en 1970, à Niamey, ils ont inscrit leurs pays dans ce mouvement de solidarité internationale qu’est la Francophonie. Le pari était risqué de faire converger les intérêts de ces États et gouvernements si divers. Cinquante ans après, on peut dire que le pari est largement gagné : des liens solides se sont tissés entre les peuples francophones autour de valeurs partagées. La langue française, ce ciment de notre Organisation, est devenue le ferment d’actions multiples dans des domaines mer., 10 juin 2020 00:00:00 +0200 http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=1120 Texte introductif. 50 ans de Francophonie institutionnelle http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=1136 Les 12 et 13 décembre 2020 devait se tenir à Tunis le XVIIIe Sommet de la Francophonie. Comme de très nombreuses manifestations et rencontres de chefs d’État et de gouvernement, ce sommet n’a pas résisté à la crise sanitaire qui touche une très grande partie du monde depuis le début de l’année 2020. Ces Sommets, organisés tous les deux ans, constituent pour la Francophonie le point d’orgue d’une histoire institutionnelle « au long cours » puisque 2020 est également l’occasion, pour la Francophonie, de commémorer la signature le 20 mars 1970, il y a 50 ans donc, de la Convention portant création de l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT). Depuis lors, la Francophonie a pris une forme plus ouvertement politique à partir du Sommet de Versailles en 1986 et surtout en 1997 à Hanoï avec l’élection de son premier Secrétaire général, l’Égyptien Boutros Boutros-Ghali. La transformation de la Francophonie en véritable organisation internationale s’est accompagnée d’un élargissement considérable, accueillant de plus en plus d’États membres et en regroupant aujourd’hui 54 membres, 7 membres associés et 27 observateurs (OIF, 2020). Parallèlement, notons que de nombreux mouvements et associations ont accompagné et encouragé ces processus d’institutionnalisation, qui se sont étendus à des domaines divers : l’économie, les médias, les universités et l’enseignement supérieur, donnant naissance à des opérateurs structurant, eux aussi, cette Francophonie institutionnelle internat mer., 10 juin 2020 00:00:00 +0200 http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=1136 Entretien de Marielle Payaud, Rédactrice en chef de la Revue internationale des Francophonies, avec Slim Khalbous, Recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=1118 Cela fait maintenant 50 ans que la francophonie s’institutionnalise, et on peut mesurer, depuis le début des années 1970, le chemin parcouru, Sommet après Sommet : le nombre de pays, universités, organismes, collectivités membres ou observateurs à l’OIF ou au sein des autres opérateurs n’a jamais été aussi important. La Francophonie intervient dans des domaines stratégiques et tend à devenir un des forums de délibération internationale les plus dynamiques. Il nous paraît intéressant de dresser le bilan, au regard des propres actions de votre institution, et ce à travers quelques questions. 1 – Quel bilan pensez-vous pouvoir tirer, pour la francophonie, de cette institutionnalisation ? L’institutionnalisation de la francophonie est évidemment une excellente orientation dans le cadre du multilatéralisme. Ce choix a officialisé l’existence d’une communauté linguistique bien identifiée et dépersonnalisée qui donne une bonne visibilité à un ensemble de pays et d’institutions utilisant la langue française. Elle a aussi donné un caractère permanent à la francophonie et lui a procuré une meilleure présence au sein des instances et des organisations internationales. Toutefois si la complexification et les nouveaux enjeux des relations internationales contemporaines rendent incontournables toutes les formes de multilatéralisme dont la francophonie, ils leur imposent en même temps le défi de se renouveler. Le renouvellement de la francophonie institutionnelle est donc non seulement poss mar., 09 juin 2020 00:00:00 +0200 http://rifrancophonies.com/rif/index.php?id=1118