Recommandations aux auteurs

Les langues acceptées par la revue sont le français et l’anglais.

Chaque article doit être accompagné de 6 mots-clés en français et anglais, ainsi que d’un résumé dans chacune des deux langues.

Un stylage spécifique de l’article sera réalisé pour la mise en ligne.

Nous vous demandons uniquement de respecter les normes suivantes de présentation.

Généralités

  • Ne pas utiliser de feuille de style

  • Saisir le texte en police times new roman, corps 12

  • Interligne simple

  • Pas d’espacement ni de saut de ligne entre les paragraphes

  • Les marges seront rectifiées à la réception des articles par les rédacteurs du volume

  • Chaque paragraphe doit commencer par un alinéa, celui défini automatiquement (pas de tabulation) dans votre traitement de texte, sauf exceptions (voir § Citations et intertitre 1er niveau)

  • Ne pas prévoir de bibliographie par article

Titre et intertitres

  • Le titre de la communication sera mis en gras centré. Il ne doit pas être écrit en majuscules ni en petites majuscules.

  • Nom de l’auteur écrit avec le format Prénom (Minuscules) NOM (MAJUSCULES) est au début de l’article sous le titre.

  • Nom de l’institution (sans parenthèses) indiqué à la ligne en-dessous.

  • Deux niveaux d’intertitres peuvent être utilisés, pas davantage. L’auteur utilisera de préférence les styles de titre 1 et titre 2 prédéfinis dans Word. Sinon, il pourra aussi suivre les recommandations suivantes :

    • 1er intertitre : texte en corps 14 gras. Pas de retrait de paragraphe.

    • 2e intertitre : texte en corps 12 gras. Retrait de paragraphe de 1,25 cm.

  • Pas de point (.) ni de deux points (:) à la fin des titres et intertitres

Citations

  • Les citations longues doivent être présentées avec un retrait gauche de 2 cm, dans un corps inférieur en 10. Elles sont sans guillemets, et ne comportent pas d’alinéa.

  • Elles sont précédées et suivies d’une ligne de paragraphe.

  • Toute coupure dans la citation elle-même doit être signalée par […]. On ajoutera cette indication en début ou fin de citation uniquement en cas de coupure syntaxique significative de la première ou de la dernière phrase citée.

  • Si le texte qui suit une citation détachée fait partie du paragraphe (commentaire de cette citation, par exemple), ne pas mettre d’alinéa.

  • Pour les citations insérées à l’intérieur d’une première citation, utiliser les guillemets anglais (“…”).

Notes de bas de page

  • Les notes doivent être en numérotation continue sur l’ensemble de l’article.

  • Placer les appels de note avant toute ponctuation.

Exemples :
Veuillez agréer1
Chateaubriand l’appelle « le grand sauveur2 ».
Comment dois-je placer mon appel de note3 ?
Le placement de l’appel de note s’effectue ainsi!
On me dit souvent : « Placez correctement votre appel de note5. »
Le nom attribué à une rue, un établissement, etc.7.

Cas particulier où l’appel porte sur plusieurs citations. Dans ce cas, il sera placé après le guillemet fermant :
Votre « appel de note » et « votre note » sont bien placés « dans la phrase »6.

  • Présentation du texte de la note :

    • Alignées sur le texte sans alinéa (pas de retrait de la première ligne)

    • Le numéro de la note en bas de page doit être suivi d’une simple espace.

  • Abréviations d’usage pour les notes :

    • « ibid. » = dans le même ouvrage ou dans le même article ; ne l’utiliser que dans le cas de deux renvois consécutifs au même ouvrage ou au même article. Si deux notes consécutives renvoient au même ouvrage et à la même page, ne pas répéter le chiffre de la page (indiquer seulement « ibid. »).

    • « op. cit. » = un livre déjà cité ; vous pouvez rappeler le nom de l’auteur si celui-ci a été cité longtemps avant

    • « art. cité » = un article déjà cité (N.B. : en romain et non en italiques)

    • « éd. cit. »

    • N’utiliser « cf. » (en romain) que pour suggérer une comparaison ou un rapprochement (utiliser « voir » dans les autres cas).

    • p. et non pp.

    • On notera Champion (et non H. Champion) ; et Classiques Garnier

    • On notera « Pléiade »

    • Pas de point entre les sigles : BnF, PUF…

Références bibliographiques en note de bas de page

Donner les références bibliographiques complètes en note :

  • Titres de monographies en italiques avec une majuscule sur le premier substantif de chaque titre et titres d’articles entre guillemets français.

  • Prénom en toutes lettres à la première occurrence, puis l’initiale du prénom de l’auteur, suivie d’un blanc insécable.

  • Rappelez l’éventuelle date de première parution entre crochets à la suite du titre (sans virgule).

  • Dans le cas où la ville d’édition est reprise dans le nom de l’éditeur, ne pas mettre le nom de la ville : ex. : Antoine Coutelle, Poitiers au xviie siècle. Les pratiques culturelles d’une élite urbaine, Presses universitaires de Rennes, 2014

  • Étude dans un volume collectif : faire précéder le titre entre guillemets du nom du/de la directeur/directrice et de « dans ».

Exemples :
J. Le Brun, La Jouissance et le trouble. Recherches sur la littérature chrétienne de l’âge classique, Genève, Droz, « Titre courant », 2004. [ne pas mettre coll. devant le titre de la collection ; si le titre de la coll. n’est pas précisé, ne pas le mettre]
A. Corbin, Le Territoire du vide et le désir de rivage. 1750-1840 [1988], Paris, Flammarion, « Champs », 1990.
R. Chartier (dir.), Pratiques de la lecture, Marseille, Rivages, 1985.
M. Escola, « Cette modernité qui commence avec La Bruyère », xviie siècle, n° 223, 2004, p. 265-276.
B. Hibbard Beech, « Women Printers in Paris in the Sixteenth Century », Medieval Prosopography, vol. 10-1, 1989, p. 75-93.
Alain Bourreau, « Les livres d’emblèmes sur la scène publique. Côté jardin et côté cour », dans R. Chartier (dir.), Les Usages de l’imprimé (xve-xixe siècles), Paris, Fayard, 1987, p. 343-379.

  • Édition critique :

Diego de San Pedro, Petit traité de Arnalte et Lucenda [1546], éd. V. Duché-Gavet, Paris, Champion, 2004.
Charles Sorel, Le Berger extravagant où parmi des fantaisies amoureuses on voit les impertinences des romans et de la poésie, Paris, Toussaint du Bray, 1627 ; Genève, Slatkine Reprints, 1972.
Antoine Furetière, La Nouvelle allégorique, ou histoire des derniers troubles arrivés dans le Royaume d’Eloquence, Paris, P. Lamy, 1658 ; éd. M. Bombart et N. Schapira, Toulouse, SLC, 2004.

  • Une référence à un site électronique doit reprendre au maximum les codes en usage dans les autres publications :

Ex : « Il était une fois les contes de fées », exposition en ligne de la Bibliothèque nationale de France, 2001, URL : http://expositions.bnf.fr/contes/

Conventions rédactionnelles

  • Abréviations courantes et conventions1 :

    • 1er, 1re, 2e, 3e (et non 1ier, 1ère, 3ème)

    • xve (et non XVème) ; chiffres romains en petites capitales

    • Les numéros dynastiques des souverains en capitales (Louis XV)

    • Moyen Âge sans tiret

    • Ancien Régime

    • chap. (pour chapitre) ; éd. pour éditeur (et non eds.)

    • Distinguer voir (qui renvoie à) de cf. (qui compare à).

    • etc. (non etc…)

    • v. (vers)

    • ro ; vo (verso) ; fo pour folio, f. pour feuillet (le o est la lettre o mise en exposant)

    • Mlle ; Mme ; pour les noms d’autrices, préférez l’usage du ou des prénoms et/ou du nom propre (comme pour les auteurs), plutôt que l’appellation par Mlle ou Mme

Ex. : Marie-Jeanne L’Héritier à la première occurrence, puis L’Héritier (plutôt que Mlle L’Héritier)

    • Les doubles (voire triples) consonnes font partie de l’initiale du prénom (Ch. Perrault, Ph. Desportes, Cl. de Malleville).

  • Majuscules accentuées : tous les caractères accentués doivent l’être également en majuscules.

  • Ponctuation : toutes les doubles ponctuations (: ; ! ? « ») et le tiret2 à valeur de parenthèse (– demi-cadratin) doivent être pourvues d’une espace avant et après (insécable avant, normale après).

  • Utiliser aussi les espaces insécables3 dans les cas suivants :

    • 1er octobre 1999

    • 200 mètres

    • M. Dupont, Louis XIV

    • vol. I, p. 39, f. 100

    • XVIe siècle

    • n° 8

  • Apostrophes : veillez à les harmoniser lorsque les textes proviennent de sources multiples (particulièrement les sources en ligne). Ex. : « Qu’il s'agisse » qui contient une première apostrophe correcte, et une seconde « droite » doit être modifié en « Qu’il s’agisse ».

Illustrations

  • Donner la meilleure qualité possible, plutôt en format JPEG ou TIFF (mais PDF possible aussi).

  • Préparer une légende la plus complète possible avec source du document (bibliothèque, archives, cote et URL si numérisé).

Ex. : Page de titre de L’Intrigue de l'emprisonnement et de l’eslargissement de Messieurs les Princes, s. l., 1652 (Bibliothèque de l’Arsenal, cote : 4-BL-3571).

  • Demande de droits : il faut au maximum tenter d’utiliser des images libres de droit. Si ce n’est pas le cas, prendre contact avec les responsables scientifiques du numéro.

1 Nous suivons en principe, sauf précision contraire, les recommandations du Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale.

2 Pour les tirets d’incise, utiliser des tirets dits « demi-cadratin » (sous Macintosh : touches Alt + Maj + touche - ; sous Windows : ctrl + pavé

3 Insérer une espace insécable. Sur Macintosh : Alt + Espace ; sur Windows : Ctrl + Maj + Espace.

Notes

1 Nous suivons en principe, sauf précision contraire, les recommandations du Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale.

2 Pour les tirets d’incise, utiliser des tirets dits « demi-cadratin » (sous Macintosh : touches Alt + Maj + touche - ; sous Windows : ctrl + pavé numérique touche -) et non des traits d’union.

3 Insérer une espace insécable. Sur Macintosh : Alt + Espace ; sur Windows : Ctrl + Maj + Espace.

Droits d'auteur

CC BY-NC-SA 3.0 FR