Rameau. État des lieux et des projets

DOI : 10.35562/arabesques.2107

p. 12-13

Outline

Text

RAMEAU est, bien entendu, d’abord et avant tout un langage documentaire ; mais c’est également une communauté d’utilisateurs, un ensemble d’outils mis à leur disposition, des coopérations internationales, un contexte technique en constante évolution. Un état des lieux et des projets, même rapide, ne saurait donc passer sous silence l’une ou l’autre de ces dimensions.

Le langage RAMEAU aujourd’hui

Enrichissement

En premier lieu, un constat : RAMEAU est un vocabulaire (actuellement, plus de 150 000 notices d’autorité) qui ne cesse de s’enrichir, grâce notamment aux 1 300 à 1 500 propositions formulées chaque année par les établissements du réseau national (227 inscrits à la fin 2008), parmi lesquels le Sudoc occupe une place éminente. N’oublions pas, en effet, que RAMEAU est une « œuvre collective » dont la richesse dépend de la participation des établissements, et notamment des bibliothèques universitaires, au Fichier national des propositions (FNPR). Pour sa part, le Centre national RAMEAU s’efforce de répondre aussi rapidement que possible à ces demandes, qui sont acceptées dans 90 % des cas.

Révision

Parallèlement, RAMEAU est l’objet d’un programme de révision qualitative et méthodique du vocabulaire entrepris par le Centre national RAMEAU, avec l’aval des instances représentatives du réseau national. De quoi s’agit-il ? D’améliorer significativement – et autant qu’il est possible – la qualité des notices d’autorité tant du point de vue terminologique (vedettes exactes, univoques, conformes à l’usage ; formes rejetées aussi nombreuses que nécessaire pour faciliter les requêtes ; notes d’application) que du point de vue sémantique (développement important des relations sémantiques entre vedettes, selon des principes rigoureux inspirés des thésaurus).

Dans un premier temps, le Centre national RAMEAU a rédigé un référentiel détaillé pour l’établissement des notices RAMEAU, afin que le travail de révision envisagé puisse se fonder sur des règles très strictes et très précises. Ce préalable réalisé, le travail concret a pu commencer en 2007, avec une montée en charge prévue sur deux années et une progression méthodique : discipline par discipline, domaine par domaine, champs sémantique après champs sémantique. Seule une telle approche peut en effet permettre, par son caractère systématique, de contrôler véritablement la cohérence du vocabulaire, à l’inverse d’un travail dispersé et discontinu.

Le but ultime de ce programme à long terme (dont les premiers résultats ont été signalés dans le dernier numéro du Journal des créations et des modifications) est, bien entendu, de rendre un meilleur service aux utilisateurs (y compris les indexeurs), dont les recherches s’en trouveront facilitées d’autant, mais aussi de préparer des évolutions nouvelles que la traduction de RAMEAU en SKOS1 préfigure. Il apparaît en effet, de plus en plus clairement, que l’exploitation des données par les systèmes techniques – qu’il s’agisse des catalogues ou du web sémantique – dépend pour une part essentielle de la qualité de ces données (ici, les notices d’autorité) dont la richesse et la structuration deviennent dès lors un enjeu majeur. Mais, bien entendu, il appartient en retour aux systèmes techniques d’être en mesure d’exploiter les possibilités ainsi offertes (de ce point de vue, un OPAC gérant les vedettes RAMEAU sans prendre en compte les renvois, c’est un peu comme un système de prêt qui enregistrerait les emprunts de documents mais non les retours).

L’environnement institutionnel et technique

Réseau national

Rappelons que RAMEAU se développe, au niveau national, dans un cadre coopératif régi par la convention de 2001, laquelle confère à l’ABES un rôle de codirection. Cela se vérifie à l’occasion de fréquents échanges directs avec le Centre national RAMEAU ou dans le cadre institutionnel des réunions du comité d’orientation (tous les trois ans) et du comité opérationnel (tous les ans). L’action de ces comités a notamment été déterminante pour obtenir le recrutement de deux experts de formation scientifique au Centre national RAMEAU en 2007 ; en 2009, ils devront se prononcer sur l’avenir de la traduction de RAMEAU en SKOS qui vient d’être réalisée. Les journées nationales d’information RAMEAU sont également une occasion de rencontre directe pour les membres du réseau : la dernière en date, qui a réuni près de 130 participants, s’est tenue à la BNF en mai 2008.

Outils

Régulièrement mis à jour, le site web RAMEAU est l’outil privilégié d’information du Centre national RAMEAU en direction des partenaires du réseau : nous ne saurions donc trop encourager les personnes intéressées à le consulter régulièrement.

Ce site donne également accès à un certain nombre d’outils, parmi lesquels figure, depuis mars 2009, le Guide d’indexation RAMEAU en ligne dans son intégralité, ce qui constitue une évolution importante. Cette version correspond, pour l’essentiel, au contenu de la 6e édition imprimée du Guide d’indexation RAMEAU publiée en 2004, qu’elle ne périme donc pas. Mais la version électronique est enrichie d’un index général des subdivisions qui ne figure pas dans l’édition imprimée ; cette version permet une navigation dans le document grâce aux liens hypertextes ; enfin, il est également possible d’afficher une version .pdf pour les impressions. Bien entendu, le Guide d’indexation RAMEAU en ligne sera mis à jour bien plus régulièrement que ne le permettait l’édition imprimée.

Autre nouveauté : le catalogue général de la BNF rendra possible prochainement une interrogation par mots de la notice de l’ensemble de ses données, y compris donc les notices d’autorité RAMEAU. Cela autorisera toutes sortes de recherches dans les différentes zones des notices et, en particulier, des interrogations à partir de l’équivalent anglais (LCSH2 ou MeSH3) ainsi qu’à partir des codes de classements par domaines.

Coopérations et projets

Dans le cadre de la coopération avec nos collègues de l’Université Laval, une rencontre a eu lieu à Québec, en août dernier.

Parallèlement, RAMEAU était représenté au Ier congrès de l’Association internationale francophone des bibliothécaires et documentalistes (AIFBD) qui se tenait à Montréal, où une communication sur le fonctionnement du FNPR a été donnée.

Après la Pologne et la Roumanie dans les années précédentes, la coopération internationale autour de RAMEAU se développe actuellement avec les pays du Maghreb, Tunisie et Maroc principalement : ainsi, une mission de formation à RAMEAU a‑elle été programmée en décembre dernier à Tunis, pendant une semaine.

Enfin, RAMEAU est partie prenante de deux projets européens très prometteurs : d’une part, en relation avec le multilinguisme, le programme MACS4 (accès multilingue par sujet) qui a bénéficié d’un coup d’accélérateur en 2008, avec son inscription officielle dans le programme européen TELplus et le lancement d’une phase de test sur le moteur de recherche prévue en 2009 ; d’autre part, en relation avec le web sémantique, la traduction à titre expérimental de RAMEAU dans le langage formel SKOS. De tels projets (et l’on pourrait en mentionner d’autres, cette fois en France) montrent qu’un langage comme RAMEAU, tout en poursuivant ses missions traditionnelles, voir s’ouvrir de nouvelle perspectives dans le cadre des évolutions techniques en cours, qui sont autant d’encouragements pour tous ceux qui participent à son enrichissement et à son évolution.

1 SKOS
Simple Knowledge Organisation System

2 LCSH
Library of Congress Subject Headings

3 MeSH
Medical Subject Headings

4 MACS
Multilingual Access to Subjects

Notes

1 SKOS
Simple Knowledge Organisation System

2 LCSH
Library of Congress Subject Headings

3 MeSH
Medical Subject Headings

4 MACS
Multilingual Access to Subjects

References

Bibliographical reference

Michel Mingam, « Rameau. État des lieux et des projets », Arabesques, 54 | 2009, 12-13.

Electronic reference

Michel Mingam, « Rameau. État des lieux et des projets », Arabesques [Online], 54 | 2009, Online since 20 août 2020, connection on 27 novembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=2107

Author

Michel Mingam

BNF - Centre national RAMEAU Quai François-Mauriac 75706 Paris Cedex

Michel.MINGAM@bnf.fr

Author resources in other databases

Copyright

CC BY-ND 2.0