Formations à distance : transformer nos pratiques pour affronter la crise

DOI : 10.35562/arabesques.2557

p. 17

Outline

Text

Au SCD de l’université de Lille, l’enseignement à distance a permis de transformer les pratiques de formation documentaire et de renforcer les liens avec les équipes pédagogiques et les étudiants.

Zoom, Teams, Big Blue Button, Kahoot, Genially, Wooclap, Padlet, Moodle H5P n’ont plus de secret pour les bibliothécaires formateurs des bibliothèques et Learning Center de l’université de Lille depuis la mi-mars 2020. Faire découvrir les espaces et outils documentaires, favoriser l’autonomie de l’étudiant dans la recherche d’une information fiable et de qualité, éveiller l’esprit critique, sensibiliser au plagiat, apprendre à rédiger une bibliographie normalisée, tels sont les principaux objectifs pédagogiques des séances de formation animées par les bibliothécaires. La transposition à distance des enseignements s’est effectuée en lien avec les enseignants et responsables de cursus avec qui le SCD coopère depuis de longues années.

Dès 2018, des bibliothécaires formateurs du SCD ont expérimenté l’enseignement à distance en concevant un module de formation pour les étudiants de L1 de l’ex-université Lille 3 au sein d’une UE « intégration ».1 Ce module agrémenté de capsules vidéo, de quizz, et de fiches mémos a été rénové et élargi en septembre 2020 aux 1 8000 étudiants de première année inscrits à l’université de Lille.

Innover à distance, se réinventer collectivement

L’innovation pédagogique en BU n’est plus à démontrer : les journées nationales formateurs organisées annuellement par l’ADBU en témoignent2. Les BU sont le terrain d’expérimentation de pédagogies actives et ludiques, et les formateurs ont développé des compétences spécifiques pour créer un serious game, concevoir une visite active ou animer un atelier fake news.

Aussi, pour transposer ces dispositifs à distance, est-il nécessaire d’en définir finement les objectifs (les cartes d’intentions pédagogiques sont des outils intéressants à exploiter)3 et de poser les fondamentaux de la relation pédagogique à distance : soigner l’avant (anticiper les besoins), le début (importance de la présentation du groupe et de la visibilité des visages), le pendant et l’après, et de prêter une attention particulière au rythme de la séance4.

Pour les collègues du SCD, la transformation pédagogique s’est opérée en équipe au sein du département Formation des publics avec des ateliers de sensibilisation et de formation de formateurs à distance puis de retours d’expérience de séquences mises en place à la BU SHS pour les étudiants de L1 Histoire et à la BU Droit pour les étudiants de L1 Droit, et en concertation avec les équipes pédagogiques.

Illustration Catherine Cordasco

Image

@unitednations-Unsplash

Un mur d’expression via l’application Padlet

Le résultat fut la construction de cours Moodle pour chaque formation avec l’insertion d’activités comme des quizz, des textes à trous avec la technique du « drag and drop », des vidéos de présentation d’outils documentaires réalisés sur Zoom ou encore d’images interactives réalisées avec la plateforme Genially. L’application Padlet a été utilisée comme mur d’expression avec les étudiants pour instaurer une relation : « mon humeur du jour », « mes attentes et mes questions ». Une offre d’ateliers à distance sur Zoom pour tous les publics a été mise en place dans chaque BU (lire la presse, utiliser Zotero, trouver de la documentation, évaluer une information).

Les questionnaires de satisfaction auprès des étudiants et des enseignants nous encouragent à poursuivre. L’expérience montre que le distanciel ne remplace pas le contact mais il permet d’instaurer de nouvelles pratiques pédagogiques et de toucher davantage d’étudiants dans une université qui comptabilise près de 80 000 étudiants.

1 Rapport d’activité 2019 du SCD de l’université de Lille, p.14-17 : https://scd.univ-lille.fr/a-suivre/rapport-dactivite-2019

2 « Quelle place pour la pédagogie en BU ? : retour sur les Journées Nationales Formateurs à Lille en 2019 » https://adbu.fr/

3 « L’hybridation, ce n’est pas la juxtaposition, la succession de mêmes activités en présence et à distance. C’est un mélange

4 Thot Cursus. 4 pistes pour mieux animer à distance : réinventer la relation avec les apprenants. 6 janvier 2021. https://cursus

Notes

1 Rapport d’activité 2019 du SCD de l’université de Lille, p.14-17 : https://scd.univ-lille.fr/a-suivre/rapport-dactivite-2019

2 « Quelle place pour la pédagogie en BU ? : retour sur les Journées Nationales Formateurs à Lille en 2019 » https://adbu.fr/actualites/retour-sur-les-journees-des-formateurs-2019-quelle-place-pour-la-pedagogie-en-bu

3 « L’hybridation, ce n’est pas la juxtaposition, la succession de mêmes activités en présence et à distance. C’est un mélange, un terme porteur de systémique. » Lebrun, Marcel. [@mlebrun2]. 27/01/2021. Pour que l’hybridation ne soit pas un terme proscrit en éducation d’ici quelques mois. https://twitter.com/mlebrun2/status/1354554790018228224

4 Thot Cursus. 4 pistes pour mieux animer à distance : réinventer la relation avec les apprenants. 6 janvier 2021. https://cursus.edu/articles/43948/4-pistes-pour-mieux-animer-a-distance

Illustrations

Illustration Catherine Cordasco

Illustration Catherine Cordasco

@unitednations-Unsplash

References

Bibliographical reference

Élise Nelson, « Formations à distance : transformer nos pratiques pour affronter la crise », Arabesques, 101 | 2021, 17.

Electronic reference

Élise Nelson, « Formations à distance : transformer nos pratiques pour affronter la crise », Arabesques [Online], 101 | 2021, Online since 16 avril 2021, connection on 21 septembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=2557

Author

Élise Nelson

Responsable adjointe du département Formation des publics au SCD de l’université de Lille

elise.nelson@univ-lille.fr

Author resources in other databases

Copyright

CC BY-ND 2.0