Michel Séonnet, Un peu de toi

p. 2

Bibliographical reference

Michel Séonnet, Un peu de toi, Coaraze, L’Amourier, 2012, 15 euros.

Text

Il y a quelques auteurs, rares, dont j’achète les livres au fur et à mesure de leur sortie. Sorte de rendez-vous toujours fébrile, entre joie des retrouvailles et crainte d’être déçu sans y croire vraiment. Erri de Luca, Pierre Michon, Paul Celan et Marina Tvétaiava (pour les traductions), Michel Séonnet dont j’ai déjà parlé ici pour « Sans autre guide ni lumière » et pour « La marque du père »1, sorte de diptyque autour de deux figures : un allemand pendu pour résistance à Hitler (le pasteur Dietrich Bonhoeffer) et un français engagé à dix-huit ans dans les Watten SS.

« Un peu de toi » est le livre bouleversant, et remarquablement construit (le livre est en tu, il nous fait entrer dans cette intimité-là et par moments le lecteur vit la perte de l’être aimé par procuration), d’un homme devenu veuf qui dit la femme qu’il aima et aime toujours, au-dessus de la perte, qui dit l’amour et la poursuite de la vie après, qui dit les engagements partagés et les engagements de chacun : leur fond d’humanité même et différent, entre politique de gauche, celle qui se fait dans la proximité immédiate des êtres à la marge : comme prof pour elle dans un établissement pas facile du sud, comme homme de théâtre proche d’Armand Gatti (à découvrir de toute urgence, c’est un indigné d’avant la mode du terme !) pour lui, qui œuvra entre autres dans le lycée de l’aimée. Entre politique de gauche et foi chrétienne profonde, celle-là même qui conduit aussi auprès des plus pauvres dans la mouvance d’ATD-Quart-Monde. Qui dit aussi combien cet amour fut charnel, dans l’amour que l’on fait comme dans l’accompagnement de l’aimée dans sa maladie, un cancer apparu peu après qu’elle eut pris sa retraite. Michel Séonnet a la belle idée d’accompagner son texte du « Cantique des cantiques » texte de l’amour de l’homme et de la femme, texte de l’amour de l’humain et de Dieu.

Au fond, « Un peu de toi » est un condensé d’amour, d’un amour exigeant, d’un amour qui dit les tensions, la famille et le souci de l’autre, l’inquiétude pour lui et les élans du corps, le profond respect pour cet autre qui prend le risque de vivre. Et donc le risque de mourir.

1 Les deux dans la collection « L’un et l’autre », Gallimard, dirigée par le regretté J.-B. Pontalis.

Notes

1 Les deux dans la collection « L’un et l’autre », Gallimard, dirigée par le regretté J.-B. Pontalis.

References

Bibliographical reference

Jean-Marc Talpin, « Michel Séonnet, Un peu de toi », Canal Psy, 106 | 2013, 2.

Electronic reference

Jean-Marc Talpin, « Michel Séonnet, Un peu de toi », Canal Psy [Online], 106 | 2013, Online since 09 avril 2021, connection on 28 novembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/canalpsy/index.php?id=1622

Author

Jean-Marc Talpin

By this author