LaLIST, veille et diffusion de l’information scientifique et technique

DOI : 10.35562/arabesques.102

p. 10-11

Outline

Text

LaLIST, service de veille proposé par l’Inist-CNRS, est utile à la communauté professionnelle, selon des attentes et des usages différenciés.

LaLIST1 propose quotidiennement des actualités en information scientifique et technique (IST) à destination des professionnels du domaine, des chercheurs, des enseignants, des doctorants, voire du grand public. Son objectif : apporter des éclairages à ses lecteurs dans un domaine où ils risquent d’être débordés par une information surabondante. Sa valeur ajoutée : extraire et diffuser des informations en provenance de multiples sources sélectionnées. LaLIST s’inscrit dans un monde numérique où foi- sonnent les interrogations, les ruptures et les tentatives de nouveaux modèles. Elle a pour toile de fond la montée en puissance de la Science ouverte et pour cadre le projet de l’Inist « Ingénierie de la connaissance 2018-2022 » mais également la Loi pour une République numérique, le Comité pour la Science ouverte, les initiatives européennes en la matière, etc.

Une veille en action

L’élaboration de LaLISt exploite les outils de veille classiques et débute par une fouille quotidienne de centaines de sources constamment renouvelées à partir d’un plan de veille raisonné et évolutif. Les billets sont construits dans leur langue d’origine, enrichis avec des mots-clés, classés par rubrique puis publiés. Ils sont ensuite relayés sur Twitter2 et sur Facebook3. Des fils RSS et des lettres d’information quotidiennes ou hebdomadaires sont également disponibles.

En novembre 2018, avec environ 8000 billets, LaLIST constitue une véritable base de connaissances munie d’un moteur de recherche. Le souhait principal implique un équilibre subtil – informer avec précision sans saturer – et porte le défi d’offrir une « culture informationnelle générale » aux personnes souhaitant se tenir informées sans toutefois disposer d’assez de temps. Un souhait et un défi nécessitant une réflexion et une attention constantes au sujet des enjeux de l’IST qui alimentent les débats et les initiatives portées par des acteurs émergents, en France, en Europe et à l’international. De plus, la veille s’articule aux objectifs imbriqués de la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche, d’un établissement comme le CNRS et de son unité propre de service, l’Inist.

Au cœur de l’action des métiers, la veille effectuée à l’Inist-CNRS se construit dans l’objectif d’identifier les débouchés opérationnels des informations signalées. Son utilisation par les personnels de l’Institut s’organise essentiellement autour des trois axes de son projet, auxquels s’ajoutent des activités transverses et d’accompagnement.

Analyse et fouille de l’information

LaLIST est utilisée par les analystes pour construire leur approche des différents sujets. À partir du repérage des tendances, acteurs, services ou partenaires potentiels, des fiches et présentations synthétiques sont réalisées et mises à disposition de l’encadre- ment et des agents via l’ENT4 de l’Institut.

Ces éléments aident à situer les actions de l’Inist en relation, par exemple, avec la Loi pour une République numérique ou le mouvement pour la Science ouverte.

Au sujet des données de la recherche et du TDM5, les éléments juridiques sont particulièrement appréciés, du fait qu’ils facilitent l’identification des évolutions, des spécificités et des prises de position au sein de l’Union européenne. Par ailleurs, les signalements de LaLIST favorisent le repérage de la présence ou non de représentants au sein des instances et groupes de travail, à l’échelle nationale et internationale. Ils permettent de connaître la position des différents acteurs sur des sujets d’actualité, comme celle des éditeurs à l’égard du TDM ou du machine learning, et ainsi de mieux estimer les marges de manœuvre de l’Institut dans ces domaines.

Le repérage de rapports, de directives ou de pratiques, comme le langage R6 par exemple, alimente le travail des collègues impliqués dans les activités de TDM. Ainsi, LaLIST constitue une ressource précieuse pour anticiper les nouveautés en termes d’outils pour la fouille de données et de textes.

Valorisation des données de la recherche

Dans le contexte de la gestion, du partage et de l’ouverture des données de la recherche, et d’une actualité politique très nourrie (plan national pour la Science ouverte, plan d’action 2019 de l’Agence nationale de la recherche), la continuité entre l’action d’information et l’action de formation est essentielle. Sur la plateforme d’elearning DoRANUm7, les formateurs s’approprient les billets de LaLIST pour réaliser, actualiser et enrichir leurs contenus. La garantie que les signalements sont fiables permet de les exploiter rapidement pour mettre à jour les ressources et promouvoir, par exemple, les principes FAIR8.

C’est également le cas pour l’alimentation du catalogue Cat OPIDoR9 qui recense et cartographie les ressources et les services dédiés à la gestion des données de la recherche en France.

L’accès à l’information scientifique et technique

Pour leur part, les négociatrices de l’Inist-CNRS estiment que les billets de LaLIST consolident leur vision du terrain, notamment ceux qui concernent la stratégie des éditeurs, les ressources électroniques, le droit d’auteur, l’open access ou le Plan S10, un sujet qui a suscité des discussions à bâtons rompus entre membres de l’équipe autour des enjeux et conséquences possibles pour l’activité de négociation.

 

Image

Crédit photo Kyle Popineau - Unsplash

De plus, les signalements de LaLIST au sujet des tutelles ou de la Commission européenne, facilitent le cadrage des négociations et l’évaluation des stratégies des éditeurs.

Transversalités

LaLIST est également utile aux agents de l’établissement dont les profils mêlent des compétences en IST et en informatique. Sur ce point, deux tendances émergent. Pour certains développeurs, dont l’activité est dictée par les rythmes des projets, notamment en méthode agile, la lecture de LaLIST est vécue comme un temps de recul qui corrobore certains repérages et favorise les échanges au sein des équipes. Pour d’autres, LaLIST constitue un socle raisonnable de connaissances – pas uniquement technologiques – et, dans cette acception, LaLIST fonctionne comme une sorte de formation continue. Les informaticiens « purs et durs » considèrent quant à eux qu’ils doivent connaître les métiers à l’arrière- plan des projets auxquels ils contribuent, de façon à fournir des services adaptés, en plus de leur propre veille au sujet des outils, LaLIST leur inspire des transpositions logicielles, les incitant par exemple à échafauder une idée, construire une analyse, définir une nouvelle fonctionnalité. Cette approche les conduit à réfléchir sur la façon de transcrire le métier en logiciel, d’estimer la qualité de l’outil à réaliser et d’évaluer les problèmes techniques posés. La lecture de LaLIST favorise ainsi des dialogues entre personnels de métiers différents et de niveaux d’information variables sur des thématiques faisant l’objet d’une attention commune.

Mais au-delà de l’Institut, LaLIST s’adresse à l’enseignement supérieur et la recherche dans son ensemble. Elle en relève d’ailleurs de très nombreux événements et réalisations, et se fait l’écho de ce qui se passe à l’étranger. Des témoignages de lecteurs montrent qu’elle est appréciée pour la variété des actualités signalées que chacun exploite à sa guise et selon ses besoins.

Une action dynamique sur un corpus de veille : la data visualisation

Au-delà de la perception qu’en ont ses usagers, il existe d’autres moyens d’évaluer l’intérêt de la veille et d’analyser les contenus proposés. Les techniques de datavisualisation, qui se développent de plus en plus pour l’analyse et la valorisation des données de la recherche, peuvent être avantageusement utilisées. Ainsi, pour exploiter le corpus de 7834 billets parus de 2012 à novembre 2018 dans LaLIST, l’équipe a utilisé l’un des outils libres de visualisation de données développé par l’Inist, ezVIS11, qui permet de constituer des tableaux de bord dynamiques consultables en ligne et offre une vision globale, simple et interactive, du corpus analysé. Au-delà de la simple visualisation, l’utilisation d’un tel outil met en évidence l’apparition et l’évolution des enjeux et des thématiques IST au fil du temps sous forme de graphiques. Le site qui en résulte12 constitue une première approche, qui pourra être enrichie avec l’apport d’autres métadonnées, comme les résumés, pour affiner l’analyse et l’exploration. Nul doute qu’il y a là des pistes d’avenir pour des exploitations innovantes et enrichies du travail de veille élaboré pour LaLIST13.

1 https://lalist.inist.fr/

2 Twitter : @INIST_LaLIST

3 FaceBook : @LaLISTInistCnrs

4 Environnement numérique de travail.

5 TDM : Text and Data Mining : Fouille de données et de textes.

6 https://fr.wikipedia.org/wiki/R_(langage)

7 https://doranum.fr/

8 Les « FAIR data » doivent être « trouvables, accessibles, interopérables et réutilisables ».

9 https://cat.opidor.fr/

10 Initié par Science Europe, le plan S propose que, à partir de 2020, l’ensemble des publications scientifiques financées sur fonds publics soient

11 https://ezvis.readthedocs.io/en/%20latest

12 https://lalist-2018.dboard.inist.fr/

13 Article écrit avec le concours d’Isabelle Didelot, Equipe Négociations, Inist-CNRS. Remerciements chaleureux à l’ensemble des collègues de l’Inist

Notes

1 https://lalist.inist.fr/

2 Twitter : @INIST_LaLIST

3 FaceBook : @LaLISTInistCnrs

4 Environnement numérique de travail.

5 TDM : Text and Data Mining : Fouille de données et de textes.

6 https://fr.wikipedia.org/wiki/R_(langage)

7 https://doranum.fr/

8 Les « FAIR data » doivent être « trouvables, accessibles, interopérables et réutilisables ».

9 https://cat.opidor.fr/

10 Initié par Science Europe, le plan S propose que, à partir de 2020, l’ensemble des publications scientifiques financées sur fonds publics soient accessibles en accès libre.

11 https://ezvis.readthedocs.io/en/%20latest

12 https://lalist-2018.dboard.inist.fr/

13 Article écrit avec le concours d’Isabelle Didelot, Equipe Négociations, Inist-CNRS. Remerciements chaleureux à l’ensemble des collègues de l’Inist ayant fait un retour sur leur utilisation de LaLIST et plus particulièrement Alain Zasadzinski et Anne-Marie Badolatto pour le traitement des données ayant abouti au site de visualisation présenté dans cet article.

Illustrations

 

 

Crédit photo Kyle Popineau - Unsplash

References

Electronic reference

Brigitte Clément, « LaLIST, veille et diffusion de l’information scientifique et technique », Arabesques [Online], 92 | 2019, Online since 06 janvier 2020, connection on 26 novembre 2020. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=102

Author

Brigitte Clément

Inist-CNRS - Département du Développement de l’Offre – Chargée de veille

brigitte.clement@inist.fr

Author resources in other databases

Copyright

CC BY-ND 2.0