À Clermont-Ferrand et à Bordeaux : des revues coconstruites

DOI : 10.35562/arabesques.1232

p. 24

Text

Dans l’« ancien monde », les bibliothèques se trouvaient, pour ce qui est de la diffusion des revues, en bout de chaîne, juste avant les lecteurs : il fallait s’abonner, recevoir, bulletiner, réclamer, cataloguer, diffuser des revues papier et les mettre à disposition dans des espaces adaptés aux particularités de ce support. Production et diffusion se trouvaient de part et d’autre d’une frontière, celle du traitement bibliothéconomique.

Le passage au tout-numérique, s’il n’a pas renversé la chaîne, a permis de participer non plus seulement à la diffusion, mais également à l’enrichissement des métadonnées dont, au sein de l’Abes, des outils comme le hub de données, BACON et, à sa manière, le Sudoc, sont les témoins. Il s’agit désormais de « coconstruire » les métadonnées.

Pourquoi ne pas envisager, alors, de « coconstruire »… les revues elles-mêmes ? Le mouvement de l’open access milite pour une réappropriation par les chercheurs de la diffusion des résultats de leurs travaux. S’ils veulent le faire sous forme de revue – et non seulement, comme dans HAL, sous forme d’archives ouvertes –, il faut des compétences techniques et éditoriales, tant pour ce qui est des formats de production, d’édition et de diffusion que pour l’élaboration de métadonnées de qualité. Ayant fourbi leurs armes dans la gestion de bouquets de revues et de bibliothèques numériques, les bibliothèques peuvent dès lors être des interlocutrices de premier ordre.

C’est ce que montrent les expériences menées dans les BU de Clermont-Ferrand et de Bordeaux. Pour l’instant quantitativement modestes, les réalisations sont qualitativement ambitieuses et riches d’enseignement. Comme ce devrait être toujours le cas, elles répondent à une demande exprimée par les chercheurs et les éditeurs au sein des universités, et sont conçues comme des outils d’aide à l’élaboration de revues en ligne, et à leur diffusion la plus large.

Les deux sites utilisent Open Journal Systems, un logiciel de gestion et d’édition de revues à code source libre développé par le Public Knowledge Project sous la licence publique générale GNU, pour parfaire cette « philosophie du libre » qui est à la base de la démarche et de ses concrétisations.

References

Bibliographical reference

Yves Desrichard, « À Clermont-Ferrand et à Bordeaux : des revues coconstruites », Arabesques, 88 | 2018, 24.

Electronic reference

Yves Desrichard, « À Clermont-Ferrand et à Bordeaux : des revues coconstruites », Arabesques [Online], 88 | 2018, Online since 03 septembre 2019, connection on 21 septembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=1232

Author

Yves Desrichard

Pour le service Ressources continues, Abes

desrichard@abes.fr

Author resources in other databases

By this author

Copyright

CC BY-ND 2.0