Contre le public, tout contre

DOI : 10.35562/arabesques.134

p. 3

Index

Mots-clés

éditorial

Text

Image

Il y a quelques années, un sujet comme « Bibliothèques et réseaux sociaux » aurait pu sembler, pour un dossier d’Arabesques, superficiel. Au vu des expériences rapportées dans ce numéro, ce n’est véritablement plus le cas ! Comme l’expriment nos auteurs et contributeurs, développer la présence des bibliothèques sur les réseaux sociaux numériques est devenu une activité professionnelle à part entière, nécessitant de la part du bibliothécaire maîtrise technique, qualité d’expression, empathie et proximité, ainsi qu’une parfaite conscience de ses valeurs et de sa place dans la vie des utilisateurs.

La posture peut sembler paradoxale, car « être sur les réseaux », c’est parler à son public non plus de soi mais de lui-même, afin qu’il s’intéresse à nous. Il ne s’agit plus de mettre en avant directement la bibliothèque, ses collections, ses services, mais de titiller l’imagination de l’usager pour qu’il se fasse de la bibliothèque une image mentale lui donnant envie d’y venir ou de l’utiliser. Pour le séduire, on n’hésitera pas à utiliser les codes de la pop culture, le décalage, la référence ou le mème1 afin de susciter le désir, l’appétit de bibliothèque. Sans doute ces jeux de l’esprit ne sont-ils qu’une étape dans l’évolution de ces formes de communication et, d’ici quelques années, entre chat bots2 et services à distance, la présence sur les réseaux sera-t-elle destinée à aider chacun dans sa quête d’information de manière personnalisée dans une relation individuelle vécue comme affectivement positive. Les contributions passionnantes des pages qui suivent – illustrées pour la plupart d’images qui font écho à l’identité visuelle des établissements – révèlent que la clé d’une présence réussie sur les réseaux sociaux repose sur beaucoup d’inspiration, d’enthousiasme et de distance. Elles prouvent à quel point la relation avec nos utilisateurs peut être considérablement enrichie, et attestent du degré de maturité numérique auquel les bibliothèques et les bibliothécaires3 sont parvenus aujourd’hui.

Image

1 Le mème comme on l’aime : https://fr.wikipedia.org/wiki/Même

2 Dont la couverture du présent « Arabesques » propose une version particulièrement idyllique.

3 Ainsi du mystérieux Monsieur Lalande, dit « Conservateur Général », twittos anonyme qui fait l’objet de la rubrique Portrait.

Notes

1 Le mème comme on l’aime : https://fr.wikipedia.org/wiki/Même

2 Dont la couverture du présent « Arabesques » propose une version particulièrement idyllique.

3 Ainsi du mystérieux Monsieur Lalande, dit « Conservateur Général », twittos anonyme qui fait l’objet de la rubrique Portrait.

Illustrations

References

Electronic reference

David Aymonin, « Contre le public, tout contre », Arabesques [Online], 91 | 2018, Online since 27 décembre 2019, connection on 20 octobre 2020. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=134

Author

David Aymonin

Directeur de l’Abes

Author resources in other databases

By this author

Copyright

CC BY-ND 2.0