La Bibliothèque scientifique numérique

DOI : 10.35562/arabesques.1357

p. 6-7

Outline

Text

Genèse du projet

La Bibliothèque scientifique numérique (BSN) est un projet inscrit dans la feuille de route des très grandes infrastructures de recherche (TGIR) de 2008. Elle s’inspire des recommandations stratégiques du rapport sur l’information scientifique et technique confié à l’académicien Jean Salençon : mise en place d’un pilotage politique de l’information scientifique et technique (IST) partagé par les grands acteurs de l’enseignement supérieur et la recherche, offre de services à toutes les communautés quel que soit leur statut, nouveaux modèles et équilibres économiques entre acteurs publics et privés de l’édition. BSN vise deux objectifs principaux : répondre aux besoins des chercheurs en portant l’offre qui leur est fournie en IST à un niveau d’excellence mondiale, et améliorer la visibilité de la recherche française.

La première action structurante de BSN a été la mise en place début 2010 du comité de pilotage des acquisitions numériques, instance dont le principe avait été acté en novembre 2009 par la commission mixte universités-organismes. Des réunions de préfiguration ont abouti à un texte de référence, fixant les objectifs de la coordination (ralentissement des dépenses, qualité de l’offre…) et une architecture à deux niveaux du dispositif (comité de pilotage, comité technique appuyé sur des groupes de travail). Outre les universités et les principaux organismes (les petits étant en position de membres informés), le comité associe le ministère de la Culture et de la Communication du fait de son poids dans les acquisitions, avant un élargissement, dans un second temps, aux autres ministères grands acheteurs de documentation électronique. Il permet d’identifier les différents opérateurs des acquisitions de ressources documentaires électroniques et de coordonner leur action pour mieux desservir les usagers tout en gardant la maîtrise des coûts liés à ce type de documentation.

Depuis sa création, le comité de pilotage a mené deux actions majeures :

  • la coordination des acquisitions réalisées par les établissements, en posant des jalons pour la négociation de ressources courantes et en se positionnant comme instance de recours ;
  • la mise en œuvre du projet d’achat sur crédits nationaux, en décidant de l’achat des premières licences nationales, 6 acquises en juillet 2011.

La structure actuelle

La bibliothèque scientifique numérique est aujourd’hui composée de neuf segments, auxquels sont rattachés autant de groupes de travail. Chaque groupe est placé sous l’égide d’un pilote et d’un copilote. Le comité de pilotage des acquisitions numériques a évolué en comité de pilotage de BSN et pilotera l’ensemble des segments. Un groupe BSN transverse joue le rôle de comité technique, chargé d’instruire les questions d’organisation, de communication, et de priorisation des différents segments.

Les 9 segments de la BSN

BSN 1 : Acquisitions des revues (courant) et des archives
Pilote : Couperin - Copilote : ABES

BSN 2 : Dispositif d’accès et d’hébergement

Pilote : CNRS - Copilote : TGE Adonis

BSN 3 : Dispositifs de signalement

Pilote : ABES - Copilote : CNRS

BSN 4 : Archives ouvertes

Pilote : CCSD - Copilote : INRIA

BSN 5 : Numérisation

Pilote : PERSEE - Copilote : BNU

BSN 6 : Archivage pérenne

Pilote : CINES - Copilote : BNF

BSN 7 : Édition scientifique
Pilote : CLEO - Copilote : ADERES

BSN 8 : Fourniture de documents, prêt
Pilote : CNRS - Copilote : ABES

BSN 9 : Formation, veille et usage

Pilote : URFIST - Copilote : INRA

Et demain ?

Composés de représentants des acteurs majeurs de l’IST en France, les groupes de travail ont remis leurs premières recommandations fin novembre 2011. Forte du succès de ces travaux, la BSN doit aujourd’hui trouver un modèle de gouvernance pour asseoir juridiquement la collaboration des institutions impliquées tout en maintenant la souplesse du dispositif. Les solutions juridiques sont actuellement à l’étude.

Par ailleurs, la BSN sera dans les années qui viennent la structure privilégiée des acquisitions d’archives électroniques, notamment dans le cadre de l’initiative d’excellence ISTEX, déposée par l’université de Lorraine, qui vise à constituer une plateforme nationale innovante de diffusion des ressources acquises et de services associés.

Image

Source : morgueFile

ISTEX : vers une plateforme nationale d’accès à l’information scientifique et technique

Dans sa livraison du 27 octobre 2011, la Lettre de la Conférence des présidents d’université (CPU, www.cpu.fr) indique que le projet ISTEX (Initiative en information scientifique et technique) a été retenu dans le cadre du programme « Investissements d’avenir ». ISTEX est un projet thématique transversal porté par l’université de Lorraine pour l’ensemble des universités. Il associe la CPU, le consortium Couperin, l’INIST-CNRS et l’ABES. ISTEX vise à créer un opérateur en charge d’acquérir dans le cadre de licences nationales les ressources documentaires utilisées et d’agréger ces ressources au sein d’une plateforme nationale accessible à tous les établissements. La CPU indique qu’il s’agit de « mettre en œuvre un portail d’exploitation sophistiqué, qui constitue la vraie valeur ajoutée, et qui rend le projet très compétitif au plan international ». 67 millions d’euros étaient sollicités pour le projet Istex.

Source : Information issue de la Dépêche du GFII, rédigée par Michel Vajou, le 08/11/2011.

Le prochain numéro d’Arabesques, consacré aux licences nationales, reviendra plus en détail sur le projet ISTEX.

­

Ce qu’en dit le projet d’établissement

2. Le cadre dans lequel s’insère l’action de l’ABES

L’ABES inscrit son action dans le cadre du dispositif de coordination de la Bibliothèque scientifique numérique (BSN). Suivant les lignes structurantes de cette grande infrastructure, elle se coordonnera avec les autres opérateurs afin que leurs offres de service ne soient pas redondantes en fonction des communautés desservies (enseignement supérieur/recherche), chaque opérateur se concentrant sur son domaine d’excellence. Pour concrétiser ce travail de coordination, l’ABES copilote les segments suivants de BSN : 1 (licences nationales) avec Couperin, 3 (signalement) et 8 (prêt et fourniture à distance de documents) avec l’INIST-CNRS. Ce partenariat est la condition d’un dispositif français d’IST efficient et lisible.

Plusieurs opérateurs sont concernés par cette coordination :

Le CNRS, notamment :
- l’INIST sur le projet de modernisation du prêt entre bibliothèques (PEB) et de la fourniture électronique de documents (FED) ; le signalement et l’accès aux ressources électroniques dans le cadre du projet ISTEX et du hub des métadonnées de la recherche ;
- le CCSD pour faciliter l’accès aux thèses ;
- le TGE Adonis sur la valorisation et l’enrichissement des métadonnées SHS.

Le consortium Couperin, partenaire privilégié de l’ABES pour l’achat de ressources électroniques sous forme de groupements de commandes. Cette activité a enregistré une croissance continue depuis 2002 et connaît un succès incontestable qui repose sur le partage des compétences de chacun : Couperin, par son ancrage au sein des établissements et sa connaissance des besoins des communautés, recense les besoins, évalue les ressources, pilote les négociations pour l’acquisition des ressources à acquérir ; l’ABES, forte de son expérience de l’ingénierie des groupements de commande, en assure le portage administratif et financier.

La BNF sur les champs de collaboration suivants :

- la production de métadonnées ;
- les modalités de l’implémentation en France du code de catalogage RDA (Resource
Description and Access
) ;
- le développement du CCFr (Catalogue collectif de France) avec la clarification des périmètres respectifs des deux opérateurs.

L’articulation judicieuse de l’intervention de l’Agence entre le niveau local et national sera la clé de réussite de son action. Une stratégie conjointe sera définie entre les opérateurs pour la production, l’acquisition et le moissonnage des métadonnées. Les responsabilités de chacun seront clairement définies.

Partenariats internationaux

L’ABES poursuivra dans la voie engagée depuis 2006 et nouera des partenariats internationaux sur les thématiques suivantes :
l’implémentation du modèle FRBR ;
la valorisation des thèses françaises ;
la valorisation des ressources patrimoniales des bibliothèques de l’enseignement supérieur et de la recherche au sein de réseaux d’experts.

Illustrations

Source : morgueFile

References

Bibliographical reference

Michel Marian and Stéphanie Groudiev, « La Bibliothèque scientifique numérique », Arabesques, 65 | 2012, 6-7.

Electronic reference

Michel Marian and Stéphanie Groudiev, « La Bibliothèque scientifique numérique », Arabesques [Online], 65 | 2012, Online since 20 décembre 2019, connection on 22 septembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=1357

Authors

Michel Marian

Mission de l’Information scientifique et technique et du Réseau documentaire (MISTRD)

Author resources in other databases

By this author

Stéphanie Groudiev

Mission de l’Information scientifique et technique et du Réseau documentaire (MISTRD)

Author resources in other databases

By this author

Copyright

CC BY-ND 2.0