DART-Europe. Un service de fourniture de thèses électroniques

DOI : 10.35562/arabesques.1406

p. 14

Outline

Editor's notes

Extraits de l’intervention de Paul Ayris, aux Journées ABES 2011, traduits de l’anglais par Laure Kerambellec.

Text

Image

333 universités et 30 langues

En avril 2011, 199 901 thèses en texte intégral étaient disponibles via le portail DART-Europe. Elles proviennent de 333 universités européennes, dans 19 pays et en 30 langues différentes. Entre 2009 et 2010, la consultation du portail a augmenté de 300 %, avec 97 000 visites au cours des six derniers mois. La plupart des utilisateurs sont basés en Europe mais un nombre significatif de visites est observé depuis les États-Unis et l’Inde.

Accessibilité

DART-Europe a été créé, en 2005, dans le but de fournir un portail central pour l’accès aux thèses électroniques en texte intégral partout en Europe. Un tel service manquait sur le marché. Les universités européennes sont de gros producteurs en matière de recherche. Or les thèses dans leur version papier languissent sur les étagères de magasins fermés au public. Leur manque d’accessibilité sous cette forme empêche les utilisateurs de localiser et de consulter les documents pourtant à la pointe en terme de contenu produits dans les universités européennes. Pour DART-Europe, le libre accès représente la solution à ce problème. Au début, DART-Europe était un projet du département Accès de LIBER1 qui, soutenu par le comité de direction, a vite fait de l’idée d’un portail européen pour les thèses électroniques l’un de ses projets de développement. DART-Europe adopta par la suite un système de gouvernance collaborative. Il s’agit d’une communauté rassemblée autour de valeurs et de principes communs, dont le libre accès est la clé. Une étude, menée en 2009, a confirmé que les thèses électroniques accessibles en libre accès sont plus visibles et par conséquent sont plus consultées qu’elles ne l’auraient été autrement.

Architecture

Le texte intégral des thèses est stocké sur des serveurs locaux. Les serveurs peuvent appartenir à des consortiums, à des régions ou encore à des institutions isolées. DART-Europe privilégie le travail avec des agrégateurs nationaux ou régionaux. Grâce au protocole OAI-PMH les métadonnées des différents serveurs sont moissonnées quotidiennement vers le portail, où a lieu une normalisation des données et une indexation des métadonnées. L’utilisateur final muni d’une connexion Internet, d’où qu’il se trouve dans le monde, peut ensuite parcourir les résultats sur le portail, via les formulaires de recherche simple et avancée. La notice de chaque thèse comprend un lien cliquable, qui renverra l’usager vers le texte intégral stocké sur les serveurs locaux.

Chaque jour, une nouvelle liste de thèses est ajoutée au portail et peut être consultée. On compte environ 100 nouvelles thèses quotidiennement indexées. Cette liste est aussi accessible via un fil RSS et de nombreux usagers y ont recours. Le portail propose aussi un espace destiné aux auteurs qui peuvent ainsi demander la correction de certaines données erronées moissonnées depuis les serveurs.

Avantages

Les avantages sont nombreux pour les différents partenaires de DART-Europe. Les universités et les consortiums, pour lesquels la participation au portail est très simple, notent une nette amélioration de la visibilité de leur activité de recherche. En ce qui concerne les auteurs, l’accès facilité à leurs travaux favorise, dès leur début de carrière, une reconnaissance difficile à obtenir autrement. Par ailleurs devoir déposer leurs thèses sur les serveurs locaux leur permet d’en apprendre plus sur le dépôt légal et les questions de libre accès. Enfin, le bénéfice retiré est immense pour les utilisateurs du portail qui ont désormais accès en une seule requête à une frange significative de la recherche de pointe effectuée dans les universités européennes.

Avenir

C’est en janvier 2011 qu’a débuté le projet Europeana Libraries, une collaboration entre Europeana et LIBER. Financé par le programme ICT-PSP (Information and Communication Technologies-Policy Support Programme) de la Commission européenne, ce projet a pour objectif de collecter des contenus pour Europeana.

Europeana traite quatre domaines (les musées, les bibliothèques, les archives et les collections audiovisuelles) et travaille pour chacun avec des collecteurs. Europeana Libraries mettra en place un agrégateur durable pour que les bibliothèques européennes de recherche puissent alimenter Europeana. Europeana Libraries rassemblera les contenus de 18 bibliothèques, y compris ceux du portail DART-Europe. Au total Europeana Libraries fournira cinq millions de documents à Europeana.

DART-Europe et la France

L’ABES est un partenaire de DARTEurope. Les thèses électroniques françaises sont récupérées sur le portail via Star. 41 universités françaises contribuent ainsi à alimenter DARTEurope, qui envisage également de travailler avec TELa (thèses-en-ligne).

a. http://tel.archives-ouvertes.fr/

Par le biais de l’indexation sur les moteurs de recherche tel Google, les documents indexés dans DART-Europe ont considérablement gagné en visibilité et le nombre d’utilisateurs de ce service s’est rapidement accru. À travers des projets comme Europeana Libraries, les partenaires de DART-Europe envisagent d’autres collaborations et étudient de nouvelles pistes quant aux services qui pourraient améliorer la visibilité des travaux de recherche européens sur la scène mondiale.

Image

1 LIBER, association des bibliothèques de recherche européennes, compte plus de 420 membres.

Notes

1 LIBER, association des bibliothèques de recherche européennes, compte plus de 420 membres.

Illustrations

References

Bibliographical reference

Paul Ayris, « DART-Europe. Un service de fourniture de thèses électroniques », Arabesques, 64 | 2011, 14.

Electronic reference

Paul Ayris, « DART-Europe. Un service de fourniture de thèses électroniques », Arabesques [Online], 64 | 2011, Online since 19 décembre 2019, connection on 06 décembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=1406

Author

Paul Ayris

Author resources in other databases

Copyright

CC BY-ND 2.0