3e journées professionnelles du CTLES

p. 27

Text

Les 7 et 8 juin 2012, le Centre technique du livre de l’enseignement supérieur (CTLES) organisait, avec la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH), ses troisièmes journées professionnelles à Paris. La manifestation fut l’occasion de rappeler que ces problématiques s’inscrivent dans un contexte plus général de redéfinition des missions traditionnelles des bibliothèques, comme l’a évoqué Jean-Claude Albertin, de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne.

Odile Grandet (Campus Condorcet) a souligné, à juste titre, que la problématique de la gestion dynamique des collections, comme celle de la conservation partagée, ne peut se réduire à une gestion d’espace transposable en mètres carrés de magasins. Elle doit s’accompagner d’une réflexion générale sur la politique documentaire : le projet d’établissement « Sorbonne 2013 », présenté par Géraldine Peoc’h, illustre bien cet état de fait (en combinant recours au stockage distant, redéfinition des critères de désherbage ou encore recherche d’une optimisation de l’adéquation entre offre documentaire et besoins des usagers). Ces réflexions ne peuvent désormais ignorer la place occupée par les collections numériques (la présentation du programme Persée par Nathalie Fargier trouvait ici toute sa place) et restent conditionnées par la finalité essentielle de l’accès aux documents.

La présentation de Raymond Bérard relative au projet de modernisation de la fourniture de documents à distance dans le cadre de BSN 8 a rendu compte de sa complexité autant que de sa nécessité ; Jean-Louis Baraggioli (CTLES) et Lluis Anglada i Ferrer (Consortium des bibliothèques universitaires de Catalogne) ont pu témoigner de l’importance de l’articulation entre fourniture de documents et stockage distant.

Les projets et réalisations exposés ont rendu compte de la nécessité du recours à une gestion dynamique des collections, dont un des leviers est le stockage distant, comme l’a illustré la présentation de la Bibliothèque de la FMSH par Martine Ollion. Le « modèle » du CTLES se trouve ainsi interrogé sur plusieurs aspects : sa capacité à répondre à des besoins toujours grandissants (l’extension programmée du Centre doit y contribuer), son périmètre d’intervention, évoqué par Michel Marian, ou sa reproductibilité dans d’autres régions. Autant de questions auxquelles Odile Grandet faisait écho, en évoquant « la grande solitude » du CTLES.

Ce ne fut pas le moindre mérite de ces journées que de permettre de mutualiser les réflexions et les expériences, françaises et étrangères, tout en témoignant du large intérêt de la profession pour les questions abordées, qui remettent, comme l’indiquait Benoît Lecoq, président du conseil d’administration du CTLES, « la place des collections au cœur des réflexions bibliothéconomiques ».

References

Bibliographical reference

Nicolas Jardin, « 3e journées professionnelles du CTLES », Arabesques, 68 | 2012, 27.

Electronic reference

Nicolas Jardin, « 3e journées professionnelles du CTLES », Arabesques [Online], 68 | 2012, Online since 06 janvier 2020, connection on 05 décembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=1449

Author

Nicolas Jardin

Responsable du service de l’inventaire et de la conservation partagée, CTLES

nicolas.jardin@ctles.fr

Author resources in other databases

Copyright

CC BY-ND 2.0