La Maison de Campus : le Learning Centre de Castres

DOI : 10.35562/arabesques.1488

p. 22-23

Index

Mots-clés

bibliothèque

Outline

Text

Au cœur du campus de la Borde Basse à Castres dans le Tarn, la Maison de Campus a ouvert ses portes aux étudiants à la rentrée 2019.

L’inauguration le 12 septembre 2019 du Learning Centre de Castres marque l’aboutissement d’un projet de sept ans. Situé au cœur du campus universitaire de Castres, près du restaurant et de la résidence du CROUS et à proximité des établissements, le site est bordé par des jardins familiaux et le centre équestre de la ville de Castres.

L’ambition de ce nouvel équipement est de développer de nouveaux services à destination du public du campus universitaire et de proposer un aménagement plus en phase avec les nouveaux usages constatés des bibliothèques universitaires. L’idée est de créer un lieu de synergie pour les publics issus d’établissements différents. Le nom même du bâtiment, « Maison de Campus », inscrit la volonté d’accueillir tous ces publics.

Un campus ancré dans son territoire économique

Le campus universitaire de la Borde Basse à Castres rassemble des étudiants et enseignants-chercheurs de l’école d’ingénieurs ISIS1, de l’institut universitaire technologique de Castres (Université Toulouse III – Paul Sabatier) ainsi que les classes de BTS et licences professionnelles du lycée de la Borde Basse voisin.

C’est en 1992 que s’ouvre le site castrais de l’IUT-Paul Sabatier, composante de l’université Toulouse III. D’abord limité à la chimie, il concrétise le souhait territorial d’un campus universitaire tourné vers les sciences exactes. Peu à peu, d’autres départements s’ouvrent : Métiers du multimédia et de l’internet, Techniques de commercialisation et packaging, Emballage et conditionnement (une des seules filières dans ce domaine en France). En 2006, le campus s’agrandit avec l’installation de l’école d’ingénieurs ISIS « Informatique et Systèmes d'information pour la santé », composante de l’INU Champollion. Le lycée de la Borde Basse avec ses filières d’enseignement supérieur a pour sa part ouvert en 1973 et offre des formations orientées vers le management des unités commerciales, une filière de classe préparatoire MPSI (mathématiques, physique et sciences de l'ingénieur) et une licence professionnelle (Contrôle des installations et méthodes de maintenance).

La population étudiante du campus, assez hétérogène, rassemble dans ces différentes filières professionnalisantes près de 1 000 étudiants, sur plus de 2 000 que compte l’agglomération.

 

Image

© Pierre Funk

Des espaces de travail adaptés aux besoins des étudiants

Le Learning Centre est installé dans les nouveaux locaux de la Maison de Campus, imaginés comme le point central du site. Le bâtiment de plan circulaire est élevé sur un rez-de-jardin à usage de parking et s’étend sur plus de 1 200 m2, dont un patio central de 180 m2. Comme le veulent les nouveaux usages, l’aménagement du bâtiment répond au concept de bibliothèque « 3e lieu », qui mélange les notions d’espaces de travail, de repos, d’études, d’interactions et de loisirs. La modularité des espaces a fait l’objet d’un soin particulier, avec un choix de mobilier facilement adaptable. Ajout notable qui faisait cruellement défaut dans les deux sites universitaires, des salles de travail équipées de matériel audiovisuel sont proposées en nombre et ont très rapidement trouvé leur public régulier.

L’accent a été mis sur le mélange dans un même lieu entre espaces formels et informels. Une salle informatique a été installée, qui offre un nombre adapté de postes pour les formations documentaires dispensées par les bibliothécaires, ainsi que pour les travaux pratiques organisés par les équipes pédagogiques. Des écrans de diffusion présentent en temps réel l’actualité de la Maison de Campus, les animations, formations, tutorats, mais aussi les acquisitions de la bibliothèque.

Un lieu de création, de convivialité et de partage

L’une des premières demandes lors de l’élaboration du projet était de créer une structure largement accessible à la communauté universitaire. Avec ses 44 heures d’ouverture hebdomadaires, la Maison de Campus répond de façon adaptée au rythme de vie du campus. L’élargissement, à l’étude, des horaires en soirée a vocation à encourager encore la fréquentation en fin de journée, moment de travail privilégié pour les étudiants, à la sortie de leurs cours.

Le site offre des services de détente, des distributeurs de boissons chaudes, de petite restauration et de sucreries. Leur présence rappelle aux usagers que la consommation de petits encas est autorisée à l’intérieur du site. Le prêt sur place et à domicile de jeux de société, ainsi que la présence d’un piano en libre accès traduisent la volonté de faire de ce lieu d’étude et de travail un espace de convivialité.

Précédemment hébergé dans les locaux de l’IUT, Innofab, le fablab de Castres, a déménagé à la Maison de Campus, dans des locaux adaptés à son activité de laboratoire de fabrication. Les imprimantes 3D, ordinateurs et autres machines, ont trouvé leur place dans un cadre qui permet d’accueillir dans de bonnes conditions tant les étudiants (dans le cadre de projets réalisés au cours de leurs cursus) que les classes de scolaires et les membres du fablab.

Une offre documentaire mutualisée

Les différents espaces de la bibliothèque occupent une surface de près de 400 m2 et proposent un peu plus de 7 000 volumes en libre accès, issus des deux anciennes bibliothèques (IUT et ISIS) présentes sur le campus. À ces collections s’adossent les amples corpus de documentation électronique des deux universités de rattachement. Si, de fait, les deux anciennes collections documentaires ont été fusionnées sur les rayonnages et les pratiques professionnelles harmonisées, la mutualisation de la documentation reste un chantier qui prendra encore du temps avant d’être totalement opérationnelle.

Le travail mené à l’occasion du déménagement des collections a révélé la présence de deux fonds semi patrimoniaux dans les collections de l’IUT : celui de la chambre de commerce de Mazamet, axé sur l’industrie textile, et celui de la Poudrerie nationale de Toulouse, en chimie de l’armement. Le signalement en cours de ces deux fonds a mis au jour la rareté de certains ouvrages, désormais accessibles dans le Sudoc. Le passage au nouveau SIGB Alma quelques mois avant l’ouverture de la Maison de Campus a également été l’occasion de créer avec l’aide du SICD de l’Université fédérale de Toulouse une « vue Castres » qui regroupe les deux collections documentaires qui dépendent toujours de deux SCD différents. Cette vue épargne aux lecteurs une double recherche fastidieuse dans les environnements numériques des SCD.

 

Image

© Pierre Funk

Des animations et formations planifiées toute l’année

À l’occasion de la refonte des services des anciennes bibliothèques, l’offre de formation a été remodelée. Outre le traditionnel accueil aux primo-entrants, des formations axées sur la recherche documentaire ou l’élaboration de bibliographies ont été mises en place. Le lien avec les modules des Projets Personnels et Professionnels se concrétise par des ateliers où les volontaires peuvent se perfectionner dans la rédaction de CV et lettres de motivation, et travailler sur leur insertion professionnelle. Ces formations sont dispensées tant par des acteurs internes que par des intervenants extérieurs. Par ailleurs, l’émulation qui a suivi l’ouverture du nouveau bâtiment a conduit à la mise en place d’un tutorat pour les primo-arrivants, assuré par des étudiants plus avancés.

Du fait de ces études professionnalisantes, le campus a tissé de nombreux liens avec le monde de l’entreprise. Les partenariats entre les établissements ESR et les classes de BTS des lycées de l’agglomération favorisent l’organisation de nombreuses manifestations, qui bénéficient de l’image très positive du nouveau bâtiment. Des contacts noués avec différents acteurs territoriaux ont permis de proposer un calendrier d’activités culturelles. De la même façon, la Maison de Campus a été choisie comme principal site d’animation tarnais pour la Fête de la science à l’automne 2019. Sur quatre jours, les animations se sont succédées, ouvertes aux usagers du campus, et plus généralement au grand public.

Une antenne de l’Ecole nationale supérieure de l’audiovisuel (ENSAV) de Toulouse, également présente sur le campus, participe à l’animation avec des expositions d’affiches de films, des conférences et des projections sur le cinéma. Des expositions organisées en partenariat avec « Fragment de science »2, exposition permanente de l’université Paul Sabatier, ont vocation à mettre en valeur le patrimoine scientifique, en lien avec les enseignements dispensés sur le campus. Enfin, l’année universitaire est ponctuée de soirées jeux, notamment de type Escape Games, organisées par la bibliothèque.

La conjonction de la volonté européenne, nationale, territoriale, dont témoigne la mise en œuvre et la réalisation de ce projet font du Learning Centre de Castres l’exemple – l’avant-garde ? – de nouvelles offres de service pour les publics de l’enseignement supérieur, au plus près, dans tous les sens du terme, de leurs habitudes et de leurs attentes.

 

La Maison de Campus a été réalisée par le Syndicat mixte pour le développement de l’enseignement supérieur dans le sud du Tarn pour le compte de l’Institut national universitaire Jean-François Champollion. Ce projet a été financé par l’Union Européenne (Fonds Feder), l’Etat, la Région Occitanie, le Département du Tarn et la communauté d’agglomération de Castres-Mazamet. Les frais de fonctionnement sont partagés entre l’IUT, qui est le plus gros utilisateur (70 % des usagers), l’école d’ingénieurs ISIS et le Syndicat mixte.

1 Institut national universitaire Jean-François Champollion.

2 http://www.fragmentsdescience.fr

Notes

1 Institut national universitaire Jean-François Champollion.

2 http://www.fragmentsdescience.fr

Illustrations

 

 

© Pierre Funk

 

 

© Pierre Funk

References

Bibliographical reference

Pierre Funk, « La Maison de Campus : le Learning Centre de Castres », Arabesques, 96 | 2020, 22-23.

Electronic reference

Pierre Funk, « La Maison de Campus : le Learning Centre de Castres », Arabesques [Online], 96 | 2020, Online since 29 janvier 2020, connection on 17 octobre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=1488

Author

Pierre Funk

Responsable de bibliothèque
Learning Center Castres - Maison de Campus

pierre.funk@iut-tlse3.fr

Author resources in other databases

By this author

Copyright

CC BY-ND 2.0