Le réseau ArchiRès fête ses 50 ans et son entrée dans le Sudoc

DOI : 10.35562/arabesques.1778

p. 23

Outline

Text

ArchiRès est le réseau francophone de bibliothèques d’écoles nationales supérieures d’architecture et de paysage et de partenaires associés, et son histoire commence il y a 50 ans déjà.

Une histoire qui commence en 1968-1969

Pour rompre avec l’académisme de l’enseignement de l’architecture assuré depuis 1819 par l’École des Beaux-Arts, André Malraux crée en 1968 des unités pédagogiques autonomes (UPA). Ces UPA deviennent en 2005 les Écoles nationales supérieures d’architecture (ENSA). Chaque UPA se voit alors dotée d’une bibliothèque, mais avec une équipe souvent très réduite. Dans ces conditions, une collaboration entre les bibliothèques des différentes UPA s’impose. C’est ainsi qu’en 1969 le réseau ArchiRès, même s’il ne porte pas encore ce nom, se met en place, fondé sur la volonté des documentalistes de s’organiser sur un mode coopératif et collaboratif pour mettre en commun les compétences, valoriser les ressources documentaires et partager la veille documentaire et technologique. Des bibliothèques d’autres institutions francophones liées à l’architecture situées en France ou à l’étranger ne tardent pas à intégrer activement le réseau.

L’analyse partagée, article par article, des principales revues d’architecture, d’urbanisme et de paysage, avec l’élaboration d’un thésaurus spécifique commun dès 1970, sera le point d’ancrage de cette démarche collaborative d’avant-garde. Elle constitue le socle de la future base de données bibliographiques ArchiRès, créée en 1988, consacrée, dans un premier temps, aux articles de revues et aux travaux de fin d’études des diplômes des écoles d’architecture, qui sera accessible sur Internet dès 2001.

Cette pratique documentaire en réseau s’est également construite autour de groupes de travail pour des pratiques de catalogage communes, la mise en place de lieux d’échanges et d’information, le développement d’un service de prêts et dons entre membres du réseau et l’organisation d’un séminaire annuel.

Le travail en cours, consacré à la collecte de documents d’archives du réseau a permis de mettre en lumière un document « historique » qui illustre bien les problématiques « intemporelles » des bibliothécaires-documentalistes de l’époque. Il s’agit du compte rendu du premier séminaire documentation, qui s’est tenu du 24 au 26 novembre 1969. On y voit qu’il y est déjà question de classification, d’indexation, de traitement documentaire, de partage de listes bibliographiques, de gain de place par microfilmage/microfichage ou de mémoires magnétiques…

 

Image

ArchiRès : un réseau, une base de données… et un portail

Depuis 2014, la base de données bibliographiques ArchiRès est mutualisée : les écoles gèrent désormais leur catalogue complet grâce à un SIGB commun, Koha. En 2020, la base ArchiRès se compose de 155 000 ouvrages, près de 120 000 articles de revues et plus de 75 000 travaux d’étudiants. Elle s’est enrichie récemment d’une bibliothèque numérique qui comprend actuellement 21 000 documents, centrée principalement sur les travaux d’étudiants. Accessible via le portail ArchiRès – https://www.archires.archi.fr/fr, la base propose une recherche fédérée dans le catalogue de plusieurs partenaires du réseau et une mise à disposition de ressources documentaires spécialisées.

Depuis 2018, ArchiRès a passé convention avec l’Abes afin d’intégrer le Sudoc, objectif prioritaire et stratégique pour le ministère de la Culture visant une plus grande visibilité du catalogue et un rapprochement cohérent avec l’enseignement supérieur. L’exemplarisation massive vient tout juste de démarrer avec l’intégration du fonds de l’ENSA Paris-Malaquais.

Du haut de ses 50 ans, le réseau ArchiRès est riche de projets. Qu’il s’agisse de la finalisation de son intégration – très attendue – dans le Sudoc, du renouvellement de son portail ou de l’élargissement de ses partenariats, l’objectif commun consiste à être au service de l’enseignement de l’architecture en privilégiant son public d’étudiants et d’enseignants tout en promouvant la culture architecturale.

ArchiRès, le réseau francophone de bibliothèques d’écoles nationales supérieures d’architecture et de paysage et de partenaires associés rassemble :

• Les 20 écoles nationales supérieures d'architecture et de paysage (ENSA(P)), établissements sous tutelle conjointe du ministère de la Culture et du ministère de l’Enseignement supérieur
• L'École Spéciale d'Architecture (Paris)
• L’École Camondo (Paris)
• L'UCL – Faculté d'architecture, d'ingénierie architecturale, d'urbanisme LOCI – Site de Bruxelles
• L’ULB – Université Libre de Bruxelles – Faculté d’architecture
• L’Académie Libanaise des Beaux-Arts (ALBA)
• L'École nationale d'architecture de Rabat
• La Cité de l’architecture et du patrimoine (Paris)
• 6 bibliothèques de laboratoires de recherche des ENSA.

Illustrations

 

References

Electronic reference

Sophie Annoepel-Cabrignac and Claire-Chantal Fouquet, « Le réseau ArchiRès fête ses 50 ans et son entrée dans le Sudoc », Arabesques [Online], 97 | 2020, Online since 02 avril 2020, connection on 07 août 2020. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=1778

Authors

Sophie Annoepel-Cabrignac

Coordinatrice du réseau ArchiRès

sophie.annoepel-cabrignac@paris-belleville.archi.fr

Author resources in other databases

Claire-Chantal Fouquet

Coordinatrice du réseau ArchiRès

claire-chantal.fouquet@rennes.archi.fr

Author resources in other databases

Copyright

CC BY-ND 2.0