La bibliothèque de géographie de la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne

DOI : 10.35562/arabesques.1878

p. 14-15

Outline

Text

La bibliothèque de géographie développe tout à la fois le signalement et la valorisation de ses très riches collections.

La Bibliothèque des maîtres de la géographie française

Héritière des fonds de l'Institut de géographie, construit en 1927 grâce aux libéralités de la marquise Arconati-Visconti qui fait de l’université de Paris son héritière1, la bibliothèque de géographie de la Sorbonne s’est constituée autour des dotations des maîtres de l'École française de Géographie, notamment Paul Vidal de La Blache, Emmanuel de Martonne et Lucien Gallois.

Fondée à la fin du XIXe siècle sous l’impulsion de Paul Vidal de la Blache, l’École Française de Géographie renouvelle profondément la pensée géographique et installe la discipline dans les institutions universitaires et dans le système scolaire. Très active jusque dans les années 1950, elle est particulièrement liée à l’Institut de géographie de Paris, et a donné lieu à une production scientifique importante et multi-supports (monographies, périodiques, manuels, atlas, congrès, archives, plaques de verre,…). Rattachée à la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (BIS) en 1978, la bibliothèque de l’Institut continue d’enrichir ses fonds au rythme des publications issues de la recherche et reçoit ponctuellement des dons d’universitaires contemporains. En 1988, elle devient CADIST en géographie ; en 2017, ses fonds sont labellisés CollEx-Persée ; en 2019, son SIGB est intégré à celui de la BIS, ouvrant la voie à une harmonisation des pratiques professionnelles et des services. Forte d’une équipe d’une quinzaine de personnes, elle dessert trois universités : Paris-I Panthéon-Sorbonne, Sorbonne Université et l’Université de Paris, ainsi que tous les publics justifiant de travaux géographiques.

La bibliothèque de géographie est membre de GéoRéseau2, qui regroupe les cartothèques universitaires et organise des rencontres annuelles, des visites et partages d’expériences. Elle est également partenaire de la plateforme collaborative et du site web public CartoMundi3, dédié à la valorisation du patrimoine cartographique.

La bibliothèque de géographie en chiffres (2019)

CARTES :
7000 titres
100 000 feuilles dont 45 500 signalées dans le Sudoc

IMPRIMES :
169 700 titres signalés dans le Sudoc

LECTEURS :
2700 inscrits, dont 70 % de masters
35 000 entrées/an
7500 prêts.

Un projet de valorisation des sources imprimées et manuscrites

La BIS et l’équipe EHGO de l’UMR Géographie-Cités4, principale équipe française travaillant en histoire de la géographie, se sont rapprochées au printemps 2018 avec l’ambition d’aboutir à la numérisation, à la mise en ligne et à la valorisation concertées des sources pour l’histoire de l’École Française de Géographie (production imprimée des géographes, fonds d’archives scientifiques) dispersées entre plusieurs institutions ou mains privées. Le projet se veut collaboratif, entre chercheurs et professionnels des bibliothèques d’une part, entre bibliothèques d’autre part.

Paul Vidal de La Blache

Image

Source NuBIS Univ 1 – Paris 1

Valorisation des sources

Le programme de numérisation et de valorisation, inscrit dans la convention pôle associé qui lie la BIS à la Bibliothèque nationale de France, se construit en lien avec un comité d’orientation qui réunit plusieurs partenaires œuvrant à la valorisation des sources pour l’histoire de l’EFG5. À ce jour, les partenaires se félicitent des réalisations suivantes :

  • Des expositions virtuelles, accompagnant la mise en ligne des carnets d’Emmanuel de Martonne et de Paul Vidal de La Blache, ou centrées sur la figure de celui-ci, ainsi que l’édition d’un carnet par les éditions Macula ;
  • La photothèque en ligne de l’UMR Prodig, permettant d’accéder à la collection de plaques de verre numérisées constituée à l’initiative d’E. de Martonne ;
  • Une exposition et une journée d’étude consacrées au géographe Albert Demangeon à la bibliothèque Mazarine et la numérisation programmée avec le soutien de la BnF de sa documentation iconographique (Bibliothèque Mazarine) ;
  • De très riches collections géographiques accessibles sur Gallica ainsi que les captations d’une après-midi d’étude tenue à la BnF : Tableaux de la France : géographie – L’héritage de Paul Vidal de La Blache (1845-1918).

Carte des religions en Europe centrale. Atlas général Vidal-Lablache

Image

Source NuBIS Univ 1 – Paris 1

Des collections cartographiques de premier plan

La cartothèque de la bibliothèque de géographie conserve une collection riche et diversifiée de cartes et plans sur support papier (séries cartographiques et monographies, cartes murales, atlas). Ce fonds est constitué de dizaines de milliers de cartes topographiques de la France au 1 :100000, 1 :50000, 1 :25000, de cartes géologiques au 1 :50000 et 1 :80000, de cartes pédologiques, de photos aériennes et images satellites, de cartes murales, scolaires, ainsi que d’un certain nombre de cartes anciennes.

La collection est estimée à 100 000 feuilles, dont seule la moitié est signalée dans le Sudoc. Ce retard est rattrapé progressivement, notamment grâce au financement par l’Abes d’un poste de BIBAS, qui a permis la production de plus de 23 000 notices sur des séries concernant l’Algérie, le Canada, le Gabon, l’Inde, le Luxembourg ou la Pologne. La partie non signalée fait toutefois l’objet d’un inventaire.

Les cartes de France représentent près de la moitié des collections cartographiques signalées, avec une estimation haute à 20 000 feuilles. Un quart sont des cartes de l’Amérique, un huitième des cartes d’Afrique, un cinquième des cartes d’Europe. On y trouve également 2 000 feuilles d’Asie, plusieurs centaines de cartes d'Océanie et quelques dizaines de l’Antarctique.

Le dernier grand chantier de signalement de la bibliothèque, réalisé de 2017 à 2019, est à l’origine du catalogage d’un grand nombre de cartes étrangères. La bibliothèque de géographie possède ainsi une importante collection de cartes topographiques américaines, produites par l’U.S. Geological Survey - il s’agit de la collection la plus complète des bibliothèques françaises après celle de la BnF. Editées entre le début du XXe siècle et les années 1980, cette collection contient plusieurs séries de cartes, dont la principale, et la plus célèbre, est la 7,5 minute series, à l’échelle 1/24 000 ; elle couvre tout le territoire des États-Unis à l’exception de l’Alaska. La deuxième série la plus importante quantitativement est la 15 minute series, à l’échelle 1/62 500. Priorité a été donnée au catalogage de la série des 7,5 minutes, avec 9173 notices de cartes créées. La grande majorité de ces cartes a été numérisée et mise en ligne par l’USGS ; elles sont consultables sur TopoView6 et ScienceBase7.

Soutenir la recherche : la collection de cartes du laboratoire Prodig

Le laboratoire Prodig (Pôle de recherche pour l’organisation et la diffusion de l’information géographique), unité mixte de recherche C.N.R.S. associée à l'Université Paris 1, devait déménager vers le Campus Condorcet… mais pas ses collections. La BIS, soutenue financièrement par les services logistiques de l’université Paris 1, s’est mobilisée pour réaliser le complément d'inventaire de ce fonds ainsi que son déménagement. L'inventaire réalisé compte 9650 cartes, photos aériennes et atlas sur un fonds total de 14 530 documents.

Une collection à vocation pédagogique mais aussi patrimoniale

Le fonds de la cartothèque a longtemps été pensé comme destiné en premier lieu à l’enseignement, et les acquisitions successives des dernières décennies répondaient à cet impératif. Dans cette optique, les cartes ont été acquises en plusieurs dizaines d’exemplaires pour servir de supports de cours ou être utilisées lors des sorties de terrain. La cartothèque de la bibliothèque a vocation à élargir ses outils pédagogiques avec l’installation prochaine de logiciels de création de cartes sur les postes publics.

Outre les acquisitions onéreuses, la collection de la cartothèque s’est également constituée à partir des dons de géographes et d’institutions. La majeure partie connue de la collection débute au début du XIXe siècle avec 1950 feuilles pour cette période, et 35 000 feuilles pour le XXe siècle, dont la moitié entre 1951 et 1980, un accroissement fort de la collection dû aux apports du dépôt légal. En 2020, la bibliothèque entame un chantier de catalogage de la grande série IGN au 1/200 000 de l’Afrique Équatoriale Française et de l’Afrique Occidentale Française.

Parmi les cartes les plus anciennes, on trouve une copie de la carte de Cassini ou carte de l'Académie, première carte topographique et géométrique établie à l'échelle du royaume de France. Constituée de 180 feuilles, ses levés, entamés en 1756, ont été achevés en 1789. Lui succède la carte d’État-major, signalée dans le Sudoc pour un volume de 370 feuilles (1832-1931). La bibliothèque possède quelques cartes étrangères datant de la première moitié du XIXe siècle, ainsi que plusieurs cartes de la région parisienne datées des XVIe au XVIIIe siècles.

1  https://nubis.univ-paris1.fr/web/marquise-arconati-visconti/bienfaitrice-professionnelle.html

2 Voir dans ce numéro : « Le GéoRéseau, un réseau ouvert au service dees cartothécaires », pp. 6-7.

3 Voir dans ce numéro : « CartoMundi - Des services innovants pour la valorisation du patrimoine cartographique », pp. 8-9.

4 https://www.parisgeo.cnrs.fr

5 Notamment La BnF, la bibliothèque Mazarine, le laboratoire Prodig et la bibliothèque ULM-LSH de l’ENS.

6 https://ngmdb.usgs.gov/topoview/

7 https://www.sciencebase.gov/catalog/

Notes

1  https://nubis.univ-paris1.fr/web/marquise-arconati-visconti/bienfaitrice-professionnelle.html

2 Voir dans ce numéro : « Le GéoRéseau, un réseau ouvert au service dees cartothécaires », pp. 6-7.

3 Voir dans ce numéro : « CartoMundi - Des services innovants pour la valorisation du patrimoine cartographique », pp. 8-9.

4 https://www.parisgeo.cnrs.fr

5 Notamment La BnF, la bibliothèque Mazarine, le laboratoire Prodig et la bibliothèque ULM-LSH de l’ENS.

6 https://ngmdb.usgs.gov/topoview/

7 https://www.sciencebase.gov/catalog/

Illustrations

Paul Vidal de La Blache

Paul Vidal de La Blache

Source NuBIS Univ 1 – Paris 1

Carte des religions en Europe centrale. Atlas général Vidal-Lablache

Carte des religions en Europe centrale. Atlas général Vidal-Lablache

Source NuBIS Univ 1 – Paris 1

References

Bibliographical reference

Anne Jeanson and Aude Eychenne, « La bibliothèque de géographie de la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne », Arabesques, 98 | 2020, 14-15.

Electronic reference

Anne Jeanson and Aude Eychenne, « La bibliothèque de géographie de la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne », Arabesques [Online], 98 | 2020, Online since 08 juillet 2020, connection on 21 septembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=1878

Authors

Anne Jeanson

Bibliothèque de géographie

Anne.Jeanson@bis-sorbonne.fr

Author resources in other databases

Aude Eychenne

Bibliothèque de géographie

aude.eychenne@bis-sorbonne.fr

Author resources in other databases

Copyright

CC BY-ND 2.0