Regard sur l’année 2008-2009

DOI : 10.35562/arabesques.2076

p. 3

Index

Mots-clés

éditorial

Text

Après la phase de réflexion, 2008 a été celle des décisions et de leur mise en œuvre : vote du projet d’établissement de l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur et installation de sa nouvelle organisation, dont les départements se sont immédiatement appropriés les objectifs du projet, chacun les déclinant à son propre niveau d’intervention.

L’ABES dispose maintenant d’objectifs clairs et partagés, qui guident son action, et d’une feuille de route cohérente pour les prochaines années.

Ce projet ne s’est pas bâti sur du sable mais sur les compétences des équipes de l’ABES, leurs réflexions, des études et des expérimentations déjà engagées.

C’est la raison pour laquelle il est passé très rapidement dans une phase opérationnelle avec des réalisations déjà conséquentes quelques mois seulement après son vote par le conseil d’administration. L’ABES a ouvert ces chantiers en s’appuyant sur une approche convergente et non plus segmentée par applications : les nouveaux développements (serveur OAI, exploitation des autorités…) bénéficieront à l’ensemble des applications en s’appuyant sur une politique informatique transversale.

S’en tenir à la seule évocation des nouveaux projets ne rendrait pas justice au travail quotidien des équipes de l’ABES. L’activité de l’Agence, ce sont aussi des chiffres impressionnants :

  • 38 nouveaux établissements déployés dans le Sudoc, Star, Calames en 2008,
  • des dizaines de journées de formations assurées,
  • des milliers de messages envoyés à l’assistance,
  • les centaines de conventions et factures des groupements de commandes,
  • les milliers de nouvelles notices de catalogue et de localisations ajoutées au Sudoc,
  • la relecture de dizaines de projets de normalisation, etc.

Voilà ce qui constitue à l’ABES le quotidien des bibliothécaires comme des informaticiens.

J’évoquais l’an dernier la perspective d’un nouveau partage des tâches entre l’ABES et le CINES. Il a débouché sur l’internalisation, effective depuis le 1er janvier 2009, de l’administration des applications de l’ABES au terme de négociations difficiles.

Se profilent aujourd’hui pour l’ABES d’autres évolutions liées à la réorganisation du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, qui auront un impact sans commune mesure sur les missions de l’Agence.

L’AURA, l’ADBU et Couperin ont rédigé un texte commun formulant une vision pour une ambitieuse politique nationale de l’IST et des propositions pour une ABES aux missions et contours renouvelés. Elles constituent la reconnaissance de la pertinence de l’action et du rôle d’une agence nationale dans la construction d’un dispositif documentaire.

References

Bibliographical reference

Raymond Bérard, « Regard sur l’année 2008-2009 », Arabesques, 55 | 2009, 3.

Electronic reference

Raymond Bérard, « Regard sur l’année 2008-2009 », Arabesques [Online], 55 | 2009, Online since 20 août 2020, connection on 05 décembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=2076

Author

Raymond Bérard

Directeur de l’ABES

Author resources in other databases

By this author

Copyright

CC BY-ND 2.0