Dessine-moi la bibliométrie

DOI : 10.35562/arabesques.2732

p. 19

Text

Le SCD de l’université de Guyane a créé une BD sur la bibliométrie destinée à sensibiliser les chercheurs et les doctorants à cette question.

Afin de répondre à la demande d’accompagnement des enseignants-chercheurs, le SCD de l’université de Guyane a pris l’initiative de produire un outil de médiation et de formation sous la forme d’une bande dessinée. Réalisé à partir d’un cours d’Annaïg Mahé, enseignante-chercheuse à l’Urfist de Paris, celle-ci trouve sa place dans une offre générale ludifiée (le SCD a déjà produit neuf jeux pédagogiques, dont quatre traduits en anglais).
Pour former son équipe aux enjeux de la bibliométrie, le SCD profite de l’Open Access Week 2018 et obtient dans ce cadre une subvention du Groupement d’Intérêt Scientifique Irista, qui regroupe l’essentiel des acteurs de la recherche en Guyane. Annaïg Mahé est invitée avec pour mission de former les chercheurs et les doctorants à la bibliométrie, mais également de transmettre cette compétence à une conservatrice des bibliothèques de l’université de Guyane. L’objectif est que cette dernière puisse intégrer la bibliométrie au cycle de formation annuel de 21 heures destiné aux étudiants de l’École Doctorale, mais également mieux accompagner les laboratoires sur ces questions. Après l’évènement, l’équipe cherche la bonne stratégie pour toucher encore plus de chercheurs et de doctorants. Au sein des formations ludifiées que le SCD propose aux étudiants de Doctorat, Master et IUT, des expériences de l’utilisation de bandes dessinées avaient déjà été menées, notamment celle de « Fred se méfie des fausses infos »1, réalisée sur la question de la fiabilité de l’information par l’équipe de vérification des faits du site brésilien Aos Fatos2 en partenariat avec l’International Fact-Checking Network (IFCN) de l’institut Poynter3, et traduite par le journal français Le Monde. Les premiers résultats s’étant révélés prometteurs, le SCD décide de créer sa propre bande dessinée sur la bibliométrie, afin qu’elle serve à la fois de support de formation pour les étudiants et d’outil de médiation envers les chercheurs. Ce projet est sélectionné par le GIS Urfist. Lorsque le SCD réinvite Annaïg Mahé l’année suivante pour l’Open Access Week 2019, il profite de sa présence pour travailler avec elle à la production de cette bande dessinée. Un synopsis détaillé est écrit à partir de son cours. En tant que responsable scientifique, la chercheuse valide point par point les informations qui y sont délivrées. Une ultime relecture est effectuée par Camille Prime-Claverie, enseignante-chercheuse en Sciences de l’Information et de la Communication à Paris-Nanterre. Le SCD se charge ensuite de coordonner la création du produit en travaillant avec la graphiste Bénédicte Sauvage et le dessinateur Jordy Le Bruchec. La bande dessinée, intitulée « On fait le point sur la bibliométrie avec Manuella ! » met en scène deux chercheurs pour un résultat visuel attractif souvent teinté d’humour.
Une fois réalisée, la bande dessinée est largement diffusée à l’université de Guyane où elle reçoit de premiers retours positifs des laboratoires. Malheureusement, en raison de la crise du Covid-19, sa présentation aux doctorants et la généralisation de son utilisation comme outil de médiation pour les chercheurs a été différée à la rentrée 2020/2021.
Fidèle à sa politique, le SCD dépose la bande dessinée sous la communauté « ADBU compétences informationnelles » de l’archive ouverte Zenodo où elle est librement téléchargeable au format PDF4. Elle est diffusée sous licence Creative Commons BY NC SA, ce qui autorise sa diffusion et même sa modification à la condition de citer les auteurs et l’université de Guyane, et de ne pas en faire d’usage commercial. Il est également demandé de partager les contenus éventuellement retouchés sous une licence libre.
L’accueil de la communauté universitaire a été plus que chaleureux, puisque moins de quatre mois après sa sortie, la bande dessinée cumulait déjà plus de 4 200 téléchargements. Il est envisagé de retravailler avec Annaïg Mahé pour une suite avec les mêmes personnages, cette fois sur les données de la recherche.

 

Image

1 https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/04/05/fred-se-mefie-des-fausses-infos-une-bd-pour-apprendre-a-verifier-l-information_5281240_

2 https://www.aosfatos.org

3 https://factcheckingday.com/articles/24/this-cartoon-has-7-tips-for-fact-checking-online-information

4 Bande dessinée librement téléchargeable à cette adresse : http://doi.org/10.5281/zenodo.3820169

Notes

1 https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/04/05/fred-se-mefie-des-fausses-infos-une-bd-pour-apprendre-a-verifier-l-information_5281240_4355770.html#

2 https://www.aosfatos.org

3 https://factcheckingday.com/articles/24/this-cartoon-has-7-tips-for-fact-checking-online-information

4 Bande dessinée librement téléchargeable à cette adresse : http://doi.org/10.5281/zenodo.3820169

Illustrations

 

References

Bibliographical reference

Marie Latour, « Dessine-moi la bibliométrie », Arabesques, 103 | 2021, 19.

Electronic reference

Marie Latour, « Dessine-moi la bibliométrie », Arabesques [Online], 103 | 2021, Online since 21 octobre 2021, connection on 05 décembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=2732

Author

Marie Latour

Directrice adjointe du SCD de l’université de Guyane

marie.latour@univ-guyane.fr

Author resources in other databases

By this author

Copyright

CC BY-ND 2.0