Le Cerl, une communauté autour des fonds anciens

DOI : 10.35562/arabesques.700

p. 18-19

Outline

Text

Créé en 1992, le consortium des bibliothèques de recherche européennes (Cerl) s’est donné pour objectif de fournir un accès unique à l’ensemble du patrimoine écrit européen. S’appuyant sur son réseau pour le partage d’expertise et la mise en place de groupes de travail, le Cerl offre aujourd’hui de multiples services aux chercheurs et aux spécialistes des collections patrimoniales européennes.

Le Cerl est une organisation à laquelle peuvent adhérer les bibliothèques, les musées de livres, les centres d’archives et autres organismes en lien avec le patrimoine, les livres anciens et les manuscrits. Il a été l’un des pionniers dans l’utilisation d’interfaces web pour mettre à disposition des chercheurs des sources bibliographiques intégrées. Le travail du consortium se fonde sur les collections des bibliothèques adhérentes et s’appuie sur diverses collaborations avec Liber1, l’Ifla2, Europeana3 et Dariah4. Il se positionne dans un contexte de numérisation, de plateformes généralistes telles qu’Europeana, de préservation et conservation de collections numériques natives, de développement d’environnements d’enseignement virtuels répondant aux attentes des érudits de l’ère numérique, et plus particulièrement des digital humanities.

Un créateur de services

Les quelques 264 membres du Cerl5, qu’ils soient des adhérents à titre individuel ou collectif (groupes de bibliothèques, organisations…) constituent une communauté active qui a développé, depuis les années 1990 et en étroite collaboration avec les chercheurs et les spécialistes du patrimoine imprimé et manuscrit européen, des services tant pour les bibliothèques membres que pour la communauté scientifique. Toutes les contributions aux bases de données décrites ci-dessous sont d’ailleurs les bienvenues.

La base de données Heritage of the Printed Book Database (HPB)6 offre aux scientifiques de toutes les disciplines un accès à plus de six millions de références relatives au patrimoine imprimé européen, depuis ses tout débuts (ca 1455) jusqu’à 1850. La base HPB regroupe à la fois des notices des bibliothèques de recherche européennes et d’Amérique du nord (actuellement le contenu d’HPB provient de plus de 200 bibliothèques). HPB est continuellement enrichi par des lots de données (nouvelles données ou mises à jour), dont la plupart fournissent le cas échéant un accès aux documents numérisés. L’interface de recherche et le système d’indexation sont adaptés à la nature des notices bibliographiques contenues dans la base. En plus des index couramment usités (auteur, titre et date), HPB propose des filtres particuliers comme le format bibliographique, les informations de provenance, le nom de l’imprimeur, l’empreinte et les citations bibliographiques. Les index existants peuvent être facilement adaptés ou redéfinis et de nouveaux index peuvent être ajoutés.7

Comme la base HPB est constituée de notices créées selon des règles de catalogage différentes et en plusieurs langues, on y trouve un grand nombre de variantes de formes concernant les noms d’imprimeurs, d’auteurs et de lieux. Afin d’améliorer la recherche et la sélection de notices, le thésaurus Cerl (voir ci-dessous) est connecté à l’interface de recherche de HPB. Une recherche sur une variante de forme peut être répétée afin d’inclure toutes les variantes de formes contenues dans le thésaurus Cerl (termes retenus, associés, rejetés…), améliorant ainsi l’ensemble des résultats, la qualité et la complétude de la recherche.

Le thésaurus du Cerl (CT)8 a été développé tout particulièrement pour répondre aux besoins européens en matière de multiplicité des noms de lieux et de personnes en regroupant les différentes variantes orthographiques, formes en latin et autres langues ainsi que les pseudonymes. Ce référentiel combine des données d’autorités utilisées par les bibliothèques et autres institutions culturelles comme le référentiel des autorités de la Bibliothèque nationale allemande (le Gemeinsame Normdatei)9, celui de la Bibliothèque nationale de France10, et de la base Numelyo de la BM de Lyon11. Dans le CT, les entités identiques et connexes sont repérées et liées entre elles. Le CT contient actuellement près d’un million de notices provenant de plus de 100 lots de données, mises à disposition sous forme de données liées et ouvertes. Au fil du temps, le CT s’est enrichi grâce à son interconnexion avec une grande diversité de bases de données pertinentes contenant par exemple des informations sur les marques typographiques (exemple ICCU SNB(A))12, les filigranes (Bernstein project)13, les lieux d’impression (GeoNames)14, les données bibliographiques (Viaf)15.

De plus, 70 000 notices de personnes et institutions contiennent des liens pointant vers les catalogues des bibliothèques dans lesquelles les ressources sont enregistrées. Ce nombre de notices augmente à mesure que les index de provenance et les fichiers d’autorité sont intégrés au CT.16

People getting together to create solutions - Frits Ahlefeldt

Image

CC BY-NC-ND 2.0

Le portail du Cerl (Cerl Portal for Manuscripts and Early Printed Materials)17 offre la possibilité aux chercheurs de gommer la distinction faite par les bibliothèques entre imprimés anciens et manuscrits en interrogeant de manière fédérée des bases consacrées au signalement de manuscrits, lettres, photographies… aussi bien médiévaux que modernes (par exemple Calames18), et une large sélection de catalogues de documents imprimés (HPB, VD1719 ESTC20 et la base espagnole CCPB21).

Les données du Cerl peuvent être récupérées par moissonnage OAI-PMH (les notices sont stockées dans un index local intégré) ou via le protocole Z39-50.

Le Cerl met également à disposition de ses usagers la base de données Material Evidence in Incunabula (MEI)22, spécialement conçue pour le signalement des données de provenance matérielles et d’exemplaires des incunables : anciens propriétaires, éléments de décorations ou de reliures, annotations manuscrites, marques d’imprimeur, prix et modalités d’acquisitions, etc. La base MEI est liée au catalogue ISTC (Incunabula Short Title Catalogue mis à disposition par la British Library23) et en tire une partie de ses données bibliographiques. L’usager peut combiner de façon univoque des recherches de notices bibliographiques avec des notices de copies spécifiques.

Plus de 70 personnes24 issues de nombreuses institutions à travers l’Europe et l’Amérique du Nord enrichissent la base MEI avec des données de provenance, contribuant ainsi à la reconstitution de collections dispersées.

Pour les bases MEI et HPB tout comme pour le portail du Cerl, le CT joue le rôle de fichier unique d’autorités.

Une communauté active pour le partage des connaissances et de l’expertise

Le Cerl est donc un réseau destiné à la création de produits et services pour les bibliothèques et la communauté scientifique. Il facilite le partage d’expertise via l’organisation de conférences et de séminaires25, ainsi que par la création de groupes de travail et pôles d’intérêts communs (groupes de travail sur la sécurité des collections, sur les manuscrits, les reliures ou les provenances ; forum Liber pour le patrimoine culturel numérique…)26.

Un partenaire de projets européens

Le Cerl est impliqué en tant que partenaire dans des projets financés par l’Union Européenne. Cristina Dondi, secrétaire générale du Cerl, dirige le projet « 15cBOOKTRADE »27 basé à Oxford et dont l’un des buts est d’améliorer la base MEI. Elle supervise également le projet « PATRIMONiT »28 sur les éphémères italiens du XVIe siècle conservés à la British Library29. Le Cerl est également impliqué dans le projet European dimensions of popular print culture (EDPOP)30.

Conclusion

Le Cerl concentre et poursuit son action sur le développement de ses services destinés aux érudits afin d’améliorer le traitement, l’organisation et la préservation des documents patrimoniaux possédés par les bibliothèques de recherche et les archives. Il s’agit de développer l’usage et l’utilité des bases de données du consortium, et de faire du Cerl une instance de référence en matière d’histoire du livre. Citer et réutiliser les données du Cerl permet à la communauté de faire des économies et d’homogénéiser les sources de données créées par les institutions de recherche, les bibliothèques ou dans le cadre de projets partenaires. Tout ceci fait du Cerl une instance de référence vers laquelle se tourner pour rechercher des données relatives à l’histoire du livre.

Pour être ajouté aux listes de diffusion du Cerl,
contacter : secretariat@cerl.org

1 www.libereurope.eu/

2 www.ifla.org/rare-booksand-special-collections

3 www.europeana.eu/portal/fr

4 www.dariah.eu/

5 Pour la liste des membres du Cerl, voir : www.cerl.org/%20membership/list_members

6 Pour plus d’informations : www.cerl.org/resources/hpb/main. La base est également disponible pour les membres du Cerl à cette adresse : hpb.cerl.

7 Pour une vue d'ensemble de toutes les clés de recherche: www.cerl.org/help/hpb/search_keys#overview_of_all_search_keys

8 Le CT est en libre accès à cette adresse : thesaurus.cerl.org

9 www.dnb.de/EN/gnd

10 www.bnf.fr/fr/professionnels/autorites_bnf/s.autorite_bnf_presentation_statistiques.html

11 numelyo.bm-lyon.fr collection/BML:BML_ 06PRV01000COL0001

12 www.cerl.org/resources/links_to_other_resources/bibliographical_data#printers_devices

13 www.cerl.org/resources/ links_to_other_resources/biblio graphical_data#watermarks

14 www.geonames.org

15 viaf.org/

16 Actuellement, le CT est connecté à plus de 200 sources bibliographiques externes comme l’index autorité de provenance de la bibliothèque Centrale

17 cerl.epc.ub.uu.se/sportal/

18 Catalogue en ligne des archives et des manuscrits de l’enseignement supérieur : www.abes.fr/Calames/Lecatalogue-Calames

19 www.vd17.de/

20 estc.bl.uk/

21 en.www.mcu.es/bibliotecas/MC/CCPB/index.html

22 Voir data.cerl.org/mei/_search et www.cerl.org/resources/mei/main

23 www.bl.uk/catalogues/istc/

24 Pour voir la liste complète: www.cerl.org/resources/mei/about/editors

25 Pour un aperçu des futurs conférences et séminaires ainsi que les diaporamas présentés lors des manifestations passées: www.cerl.org/services/

26 Pour la liste de tous les groupes de travail : www.cerl.org/collaboration/work

27 15cbooktrade.ox.ac.uk/

28 cordis.europa.eu/project/rcn/195819_en.html

29 www.cerl.org/collaboration/ projects/marie_curie

30 edpop.wp.hum.uu.nl/

Notes

1 www.libereurope.eu/

2 www.ifla.org/rare-booksand-special-collections

3 www.europeana.eu/portal/fr

4 www.dariah.eu/

5 Pour la liste des membres du Cerl, voir : www.cerl.org/%20membership/list_members

6 Pour plus d’informations : www.cerl.org/resources/hpb/main. La base est également disponible pour les membres du Cerl à cette adresse : hpb.cerl.org

7 Pour une vue d'ensemble de toutes les clés de recherche: www.cerl.org/help/hpb/search_keys#overview_of_all_search_keys

8 Le CT est en libre accès à cette adresse : thesaurus.cerl.org

9 www.dnb.de/EN/gnd

10 www.bnf.fr/fr/professionnels/autorites_bnf/s.autorite_bnf_presentation_statistiques.html

11 numelyo.bm-lyon.fr collection/BML:BML_ 06PRV01000COL0001

12 www.cerl.org/resources/links_to_other_resources/bibliographical_data#printers_devices

13 www.cerl.org/resources/ links_to_other_resources/biblio graphical_data#watermarks

14 www.geonames.org

15 viaf.org/

16 Actuellement, le CT est connecté à plus de 200 sources bibliographiques externes comme l’index autorité de provenance de la bibliothèque Centrale Nationale de Rome.

17 cerl.epc.ub.uu.se/sportal/

18 Catalogue en ligne des archives et des manuscrits de l’enseignement supérieur : www.abes.fr/Calames/Lecatalogue-Calames

19 www.vd17.de/

20 estc.bl.uk/

21 en.www.mcu.es/bibliotecas/MC/CCPB/index.html

22 Voir data.cerl.org/mei/_search et www.cerl.org/resources/mei/main

23 www.bl.uk/catalogues/istc/

24 Pour voir la liste complète: www.cerl.org/resources/mei/about/editors

25 Pour un aperçu des futurs conférences et séminaires ainsi que les diaporamas présentés lors des manifestations passées: www.cerl.org/services/seminars/main

26 Pour la liste de tous les groupes de travail : www.cerl.org/collaboration/work

27 15cbooktrade.ox.ac.uk/

28 cordis.europa.eu/project/rcn/195819_en.html

29 www.cerl.org/collaboration/ projects/marie_curie

30 edpop.wp.hum.uu.nl/

Illustrations

People getting together to create solutions - Frits Ahlefeldt

People getting together to create solutions - Frits Ahlefeldt

CC BY-NC-ND 2.0

References

Bibliographical reference

Marian Lefferts, « Le Cerl, une communauté autour des fonds anciens », Arabesques, 82 | 2016, 18-19.

Electronic reference

Marian Lefferts, « Le Cerl, une communauté autour des fonds anciens », Arabesques [Online], 82 | 2016, Online since 22 août 2019, connection on 28 octobre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=700

Author

Marian Lefferts

Présidente du Cerl

marian.lefferts@cerl.org

Author resources in other databases

Translator

P. Pons

Copyright

CC BY-ND 2.0