Le Learning Centre SophiaTech : un nouvel espace d’apprentissage au SCD de Nice

p. 24-25

Outline

Text

Implanté au cœur de la technopole Sophia Antipolis, dont l’ambition initiale est de favoriser, pour reprendre la célèbre formule de son père fondateur Pierre Laffitte, la « fertilisation croisée » des compétences et des savoirs, le Learning Centre SophiaTech de l’Université de Nice a ouvert ses portes en janvier 2015.

Un espace d’apprentissage du Learning Centre SophiaTech de l’Université de Nice

Image

© Service communication de l’Université de Nice Sophia Antipolis (UNS)

L’ambition de ce nouvel équipement du SCD de Nice est de développer de nouveaux services à destination de la communauté présente sur le campus SophiaTech et sur la technopole de Sophia Antipolis, de proposer un aménagement plus en phase avec les nouveaux usages constatés en BU, créant un lieu de vie susceptible d’entraîner une synergie entre les trois publics du campus (étudiants, chercheurs, entreprises), décloisonnant enseignement, acquisition de connaissances et documentation. Pour résumer ces paris de manière programmatique, un acrostiche en E se décline en plusieurs langues sur la porte du Learning Centre : étudier, échanger, expérimenter…

Le campus

Le campus SophiaTech est l’un des 9 campus de l’université Nice Sophia Antipolis. Spécifique à plusieurs titres, il rassemble des étudiants, des enseignants-chercheurs et des chercheurs de l’Université Nice Sophia Antipolis, du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), de l’Ecole d’ingénieurs et Centre de Recherche en systèmes de communication (Eurecom), des Mines Paris Tech, de l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) et de l’Institut national de recherche agronomique (Inra).

Dès 1999, lorsque le Conseil général des Alpes maritimes s’engage dans le développement du site universitaire existant à Sophia pour y créer un campus dédié aux sciences et technologies de l’information et de la communication, l’idée d’un learning centre fait déjà partie du programme. La conception architecturale sera confiée au cabinet Jean-Michel Wilmotte, et les travaux débuteront en mars 2007. La première rentrée universitaire dans les locaux du nouveau campus SophiaTech se déroule en septembre 2012. La population étudiante est à la fois réduite et très hétérogène : environ 2500 étudiants se répartissent actuellement entre l’Institut universitaire de technologie (infocom, management des performances, réseaux et télécom, informatique), l’école d’ingénieurs Polytech Nice Sophia (génie bio, génie de l’eau, électronique, informatique, bâtiments, maths appliqués) ainsi que quelques masters. Des filières denses, professionnalisantes, et des étudiants très internationaux.

L’espace

Installé dans le bâtiment « Forum », conçu, comme son nom l’indique, pour jouer sur le campus un rôle d’accueil central, Le Learning Centre s’étend sur 490 m², ainsi que sur un espace partagé au niveau supérieur, pouvant être dédié à des expositions et à certains événements ponctuels.

Conformément aux usages actuels des étudiants, il s’agissait de tenir compte de la porosité toujours plus grande entre travail et interactions sociales, travail et repos, travail et loisir. L’aménagement s’inspire de réalisations issues du concept de bibliothèque « 3e lieu », proposant un lieu intimiste mais aussi générateur de lien social : ameublement de type cafétéria, assises confortables... La polyvalence et la flexibilité faisaient également partie du cahier des charges, avec un espace entièrement ouvert, reconfigurable, un mobilier léger et transportable (paravents, tablettes pour poser les ordinateurs portables…).

Dans l’esprit de ce que les anglo-saxons nomment « informal study spaces », l’espace principal du Learning Centre combine donc certains aspects d’une salle de lecture et ceux d’un lieu de convivialité : tables basses, assises profondes, moquette et panneaux acoustiques contribuant au confort sonore de l’espace, où la parole à haute voix est autorisée. L’offre informatique est adaptée à une population étudiante pour sa majorité très équipée : peu de postes, mais de nombreux points de branchements électriques, un réseau wifi performant, et un petit service de prêt de portables sur place. Plusieurs zones sont dédiées au travail en groupe : les « huddle rooms », isolées par des cloisons à 1 m 60 et équipées d’un écran partagé et d’un tableau blanc, une salle de réunion dotée de deux écrans partagés en wifi, et une salle de formation munie d’un smartboard et d’un mobilier très modulable permettant différentes configurations de l’espace.

Enfin, des écrans de diffusion ponctuent l’espace, affichant informations sur la vie du Learning Centre, les services, les tutoriels, les dernières acquisitions, etc.

Les services

Dans sa philosophie globale, le lieu a été conçu pour faciliter les interactions et la médiation. Au lieu d’une intimidante banque de prêt, c’est un poste d’accueil et de renseignement léger favorisant la proximité avec l’usager, qui fait face aux escaliers lorsque l’on arrive dans le Learning Centre. Si les horaires restent modestes (45 heures hebdomadaires), ils sont néanmoins adaptés à la vie d’un campus très excentré par rapport à Nice, où peu d’étudiants logent à proximité. L’accès en dehors des horaires d’ouverture pour les enseignants qui en feraient la demande est actuellement à l’étude.

Dans un souci de confort, des casiers individuels de rechargement sont mis à la disposition des étudiants : ils leur permettent de déposer leurs terminaux mobiles (ordinateur portable, tablette, smartphone…), par exemple pendant leur pause déjeuner, et de les récupérer après, rechargés, en toute sécurité. La présence d’un distributeur de boissons chaudes et de sucreries, très apprécié, rappelle aux usagers que la consommation de petits encas est permise à l’intérieur du Learning Centre. Enfin, le prêt sur place de quelques jeux de société et de casse-têtes renforce l’ambiance conviviale du lieu.

L’offre documentaire

La place des collections imprimées dans l’espace est réduite : 3700 volumes. Un coin « culture générale » se complète d’un poster offrant l’accès à des classiques en français et en anglais, par des QR codes. Pour les disciplines présentes sur ce campus, la documentation électronique prédomine. La question de l’accès à la documentation électronique pour les partenaires reste aujourd’hui un point à travailler. Un premier conventionnement a été établi, permettant l’accès aux collections électroniques au sein de l’enceinte du Learning Centre. La question de la mutualisation de la documentation à l’échelle de la Comue1, appelée de ses vœux par la présidence de l’Université, reste un sujet éminemment complexe demandant un lourd chantier de cartographie, d’évaluation des besoins et de négociations avec les éditeurs.

Les formations et conférences

Déjà équipée d’un smartboard, la salle de formation abritera prochainement un système de visioconférence permettant la diffusion en direct de certaines formations animées sur des campus distants (notamment en sciences, en collaboration avec l’Urfist), en présence ou non d’un relais pédagogique sur place.

L’animation des formations elle-même se partage essentiellement entre le SCD (dépôt électronique des thèses, accès aux ressources électroniques, sensibilisation au plagiat, visualisation des données, archives ouvertes, blogs scientifiques…), l’Inria (cafés technos, rencontres autour des Mooc…), l’Urfist de Nice (Zotero, veille automatisée, LaTex, Lexicométrie, réseaux sociaux pour les jeunes chercheurs…) et d’autres services de l’Université (gestion des données personnelles). Les formations ou ateliers ainsi proposés sortent parfois du champ habituellement dévolu aux bibliothèques universitaires, s’étendant aux pédagogies innovantes (projet d’ateliers sur l’utilisation des clickers2 et apprentissage par les pairs), aux outils numériques dans l’auto-apprentissage en langues (Anki, Memrise3…), aux présentations de projets menés dans le Fablab installé dans les locaux du campus, aux install party avec l’Association Linux Azur4

Le lien avec le monde de l’entreprise, particulièrement présent sur ce campus dont les filières sont pour la plupart professionnalisantes, fait l’objet d’une attention particulière dans le développement des partenariats : petits déjeuners d’entreprises, salons professionnels organisés dans le Learning Centre, interventions sur le management, le référencement, les médias sociaux…

Les perspectives

Collaborations et partenariats, notamment avec des organismes extérieurs à l’Université et des acteurs du monde entrepreneurial, commencent peu à peu à se tisser, grâce à l’attractivité et à la dynamique de ce nouvel espace déjà emblématique dans la vie du campus. Après le bouillonnement de l’innovation, l’effervescence de la communication, vient le temps de la formalisation des actions, de l’évaluation, des conventionnements. Et, pour un SCD particulièrement soucieux de la qualité de ses services au public, de s’interroger sur les possibles déclinaisons du concept sur d’autres campus.

1 Communauté d’universités et d’établissements.

2 Boîtier individuel de vote électronique, utilisé dans plusieurs techniques de pédagogie active.

3 https://www.memrise.com/

4 http://www.linux-azur.org/

Notes

1 Communauté d’universités et d’établissements.

2 Boîtier individuel de vote électronique, utilisé dans plusieurs techniques de pédagogie active.

3 https://www.memrise.com/

4 http://www.linux-azur.org/

Illustrations

Un espace d’apprentissage du Learning Centre SophiaTech de l’Université de Nice

Un espace d’apprentissage du Learning Centre SophiaTech de l’Université de Nice

© Service communication de l’Université de Nice Sophia Antipolis (UNS)

References

Bibliographical reference

Christophe Robert, « Le Learning Centre SophiaTech : un nouvel espace d’apprentissage au SCD de Nice », Arabesques, 81 | 2016, 24-25.

Electronic reference

Christophe Robert, « Le Learning Centre SophiaTech : un nouvel espace d’apprentissage au SCD de Nice », Arabesques [Online], 81 | 2016, Online since 31 juillet 2019, connection on 27 novembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=780

Author

Christophe Robert

Chef de projet Learning Centre Université de Nice Sophia-Antipolis

christophe.robert@unice.fr

Copyright

CC BY-ND 2.0