Anne-Marie Christin, L’invention de la figure

Paris, Champs Arts, 2011

p. 189-190

Bibliographical reference

Anne-Marie Christin, L’invention de la figure, Paris, Champs Arts, 2011

Text

Dans cet essai, Anne-Marie Christin s’interroge cette fois sur l’association de la figure au signe d’écriture. En somme, elle pose quelques jalons permettant de comprendre — et pour nous Occidentaux cela est essentiel — la démarche qui conduisit à l’élaboration des écritures figuratives. Comment la figure peut-elle conduire du visible au lisible, le pictogramme étant une projection sommaire de l’élément dans l’univers de l’image. Une idée fondamentale est mise en exergue, la pensée du rêve est d’abord une pensée imagée qui apparente le travail du conscient à celui de l’égyptologue mais « C’est le milieu qui crée l’objet », comme le dit Henri Matisse. Pour cela, le rôle principal est affecté au choix de l’objet représenté ou symbolisé, et comme elle le dit, c’est ici la clé même de ces écritures : « il faut que l’objet agisse puissamment sur l’imagination ». La figure associée au support crée le signe, de plus la figure est aussi le lieu de la communication.

Ce rôle de l’image, qui conduit la figure au signe est passionnant, il interpelle sur l’idéogramme, mais il met aussi en exergue le rôle de l’image comme source de l’inspiration et de la lecture du monde et du réel. En somme, peindre la réalité c’est renvoyer à l’œil du lecteur, mais aussi à sa mémoire, car l’objet peint n’existe que dans le regard. Regarder c’est donc décrypter, littéralement, « lire ».

Si Anne-Marie Christin s’interroge aussi sur la typographie c’est pour montrer comment certaines cultures comme la culture japonaise ont su mêler des écritures en idéogramme, les kanji, et les katakana, une forme ancienne de sténographie destinée désormais aux noms étrangers. Dans nos sociétés, la typographie est bien un signe puisque les polices sont ancrées dans des périodes de l’histoire et liées à des phénomènes culturels ; quant aux affiches, elles jouent un rôle un peu identique associant « une chose et, un mot ».

Ce petit ouvrage nous donne encore comme chaque ouvrage d’Anne-Marie Christin des clés pour déchiffrer la culture, l’écrit et surtout les rôles et fonctions de l’image.

References

Bibliographical reference

Anna Caiozzo, « Anne-Marie Christin, L’invention de la figure », IRIS, 34 | 2013, 189-190.

Electronic reference

Anna Caiozzo, « Anne-Marie Christin, L’invention de la figure », IRIS [Online], 34 | 2013, Online since 31 janvier 2021, connection on 18 septembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/iris/index.php?id=1864

Author

Anna Caiozzo

By this author

Copyright

CC BY‑NC 4.0