Une vision, quatre domaines d’intervention

p. 19

Outline

Text

La recherche d’un effet durable et perceptible des communautés de l’ESR sous-tend la vision du projet d’établissement 2018-2022, qui identifie quatre domaines d’intervention.

Repenser les outils de production des métadonnées au bénéfice de la science ouverte

La mission première de l’Abes consiste à produire des métadonnées de qualité, car produites et enrichies par des professionnels dont c’est le métier, et à les mettre à disposition des communautés de l’ESR via un réservoir de données documentaires décrivant les documents disponibles, les publications, les personnes, les organisations, les lieux, les mots sujets, ainsi que toutes les entités liées. Grâce à ce réservoir qualifié et étendu, et à des outils de gestion flexibles et ouverts, les communautés scientifiques disposent d’une base de référence en libre accès tendant à l’exhaustivité, qui alimente les principaux processus des systèmes documentaires de l’ESR, dans toutes les disciplines.

Si la production et le partage des données sont des techniques bien maîtrisées par l’Abes, l’amplification des flux de métadonnées, notamment de ressources électroniques, impose de se doter de nouveaux outils capables de réaliser ces opérations à grande échelle et d’automatiser les processus afin de disposer quasiment en temps réel de données documentaires de multiples natures et sources. Ce saut technologique permettra en outre d’offrir de nouveaux services et participera, à l’échelle internationale, au renforcement des échanges de métadonnées de l’ESR.

Renforcer l’intégration des identifiants produits par l’Abes afin d’accroître la visibilité de la recherche française

Une information scientifique de qualité se construit sur un système d’identifiants internationaux standards (DOI, ISNI, VIAF, ORCID, ISSN, ISBN, ISIL, etc.) et sur des formats de données ouverts et interopérables. Avec des applications comme IdRef ou Theses.fr, l’Abes dispose de deux référentiels d’autorité uniques au niveau national, ainsi que des outils et du savoir-faire pour proposer à la communauté ESR d’identifier l’ensemble des publications et des chercheurs français, tout en garantissant la sécurité et la liberté d’accès à ces informations. En mettant en relation les identifiants IdRef avec les référentiels les plus utilisés par les chercheurs, l’Abes renforce la visibilité de la recherche et des chercheurs français dans les systèmes d’information interconnectés à l’échelle internationale, et facilite ainsi l’accès à leurs productions.

Favoriser la modernisation des pratiques dans les établissements

Afin de répondre aux besoins des bibliothèques et des établissements universitaires et de recherche, les solutions techniques et les services seront construits en relation avec les utilisateurs et évalués de façon continue. Ainsi, l’Abes va mettre en place un environnement favorable pour que chaque établissement soit en mesure d’adopter de nouvelles pratiques, de revoir l’organisation du travail documentaire et de développer de nouveaux services à destination des étudiants, enseignants et chercheurs.

Outre la sécurisation de son infrastructure informatique, sur laquelle repose le développement de ces services, l’Abes entend favoriser les pratiques de co-construction, simplifier les circuits administratifs et adapter son modèle économique à l’évolution de ses missions.

Mutualiser les solutions pour garantir une économie de moyens

Depuis sa création, le Sudoc constitue le socle d’un travail collaboratif pour les professionnels des bibliothèques de l’ESR, ce qui a permis de rationaliser le travail, de réduire les coûts, et d’améliorer la qualité du service des bibliothèques.

L’Abes s’engage à poursuivre cet objectif en veillant à améliorer les solutions et les services proposés, qu’il s’agisse de leurs performances, de leur utilité ou de leur économie. Pour cela, elle se dote de méthodes de gestion plus souples, et collabore à l’échelle internationale avec les partenaires les plus actifs et les plus pertinents afin de partager les innovations et les meilleures pratiques.

L’investissement délégué à l’Abes par l’Etat pour concevoir des outils et des services adéquats est le gage d’une économie substantielle pour chaque établissement, avec pour corollaire la satisfaction des professionnels des bibliothèques et de leurs usagers.

References

Bibliographical reference

David Aymonin, « Une vision, quatre domaines d’intervention », Arabesques, 92 | 2019, 19.

Electronic reference

David Aymonin, « Une vision, quatre domaines d’intervention », Arabesques [Online], 92 | 2019, Online since 06 janvier 2020, connection on 27 novembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=117

Author

David Aymonin

Directeur de l’Abes

david.aymonin@abes.fr

Author resources in other databases

By this author

Copyright

CC BY-ND 2.0