Sous les pavés… un continent

DOI : 10.35562/arabesques.1189

p. 3

Index

Mots-clés

éditorial

Texte

Image

Pour éclairer ce début d’année 2018, le comité de rédaction d’Arabesques – mâtin quel journal ! – a décidé de consacrer cette livraison à l’Everest de la technique bibliothéconomique : la gestion des ressources continues, autrefois appelées publications en série, et encore avant cela périodiques.

Pourquoi un Everest ? La nature même des publications en série, autrefois imprimées, aujourd’hui imprimées et numériques, en font un objet extrêmement complexe à décrire, à suivre dans ses évolutions, à acquérir, à ranger et classer, à conserver, à chercher, à trouver et à communiquer. Les périodiques sont des objets capricieux et fragiles qui adorent changer de titre, d’éditeur, de périodicité, s’arrêtent, renaissent, sont trop chers, se perdent en route, ne tiennent pas debout en rayon, pèsent jusqu’à 80 kilogrammes par mètre linéaire, même avant reliure, et occupent souvent des kilomètres de rayonnage. Et quand en plus il y a des lacunes dans une collection…

Qui veut gérer une collection de ressources continues doit donc abandonner toute illusion : ce sera un travail de titan, qui demandera autant de ténacité que de force mentale et physique ainsi qu’une organisation parfaite, sans oublier un colossal budget d’acquisition et de matériel. Mais que de richesses dans ces ressources qui racontent l’activité humaine comme elle naît ! Chaque fascicule d’un périodique, chaque livraison d’une revue reflète un instant de la pensée et de la vie des hommes, sans filtre et sans recul. Quelle que soit la valeur morale ou culturelle de la publication au moment de sa création, il s’agit ipso facto d’un matériau historique, d’un artefact précieux qui justifie les soins que lui prodiguent ceux dont le métier est de conserver la mémoire des civilisations, c’est-à-dire les bibliothécaires.

De plus – extension du domaine de la lutte ! –, depuis qu’Internet a changé nos vies, la nature des publications continues s’est modifiée au point de devenir « liquide », comme l’indique Yves Desrichard, que nous remercions pour la coordination de ce numéro. Sous ce vocable se cachent de nombreux concepts qui disent tous à peu près la même chose : l’accélération et l’accroissement de la publication, la plasticité des supports, l’interconnexion entre le papier et le numérique, la diversification des modèles de publication (épi-revues, Freemium…), autant de phénomènes qui rendent les ressources continues toujours plus complexes à collecter, décrire et conserver.

Chaque article du présent Arabesques révèle les aspects souvent méconnus de leur gestion courante et professionnelle dans nos bibliothèques. Que de temps et de compétences faut-il pour assurer cette mission ! Et quels outils sophistiqués sont nécessaires pour y parvenir ! Du bulletinage des fascicules au désherbage des périodiques, du signalement partagé des collections hybrides papier-électroniques aux traitements de masse de millions d’articles électroniques, je vous invite à redécouvrir ce continent et, pourquoi pas, à y développer vous aussi vos talents.

Très bonne année 2018 !

Image

Illustrations

Citer cet article

Référence papier

David Aymonin, « Sous les pavés… un continent », Arabesques, 88 | 2018, 3.

Référence électronique

David Aymonin, « Sous les pavés… un continent », Arabesques [En ligne], 88 | 2018, mis en ligne le 03 septembre 2019, consulté le 25 octobre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=1189

Auteur

David Aymonin

Directeur de l’Abes

Autres ressources du même auteur

Articles du même auteur

Droits d'auteur

CC BY-ND 2.0