Songez que du haut de ce numéro 100 d’Arabesques, 25 ans d’histoire des bibliothèques vous contemplent

DOI : 10.35562/arabesques.2288

p. 3

Index

Mots-clés

éditorial

Text

Quel beau panorama nous offrent les invités de ce numéro spécial d’Arabesques ! Grâce à leurs contributions éclairées et bienveillantes, ils racontent ensemble comment s’est construit un paysage de l’IST française original et riche, et quelle place l’Abes y occupe parmi de nombreux partenaires.

Et comme il est agréable de pouvoir dire merci à chacun-e d’avoir fait de ce numéro une vraie « table d’orientation », qui nous dit d’où nous venons et nous aide à choisir où aller maintenant. En ces temps de confinement, on éprouve du bonheur à déployer son regard au-dessus du quotidien grâce à ces témoignages qui parlent d’une communauté d’êtres humains engagés.

Si les visions peuvent sembler différentes, elles disent toutes la volonté – que dis-je l’obsession – des professionnels de l’information et des bibliothèques de vouloir servir les publics et de permettre à tous l’accès libre à l’information.

Par le lent et long travail sur les données et les documents, qu’ils contribuent à rendre toujours plus ouverts, ces professionnels ordonnent la matière brute de la connaissance et l’offrent aux hommes pour qu’ils sachent, se souviennent et créent. La technique, l’administration, et l’économie sont indispensables pour réussir dans ce type d’activité menée en réseaux, et l’attention et l’énergie colossales qu’elles demandent auraient pu nous faire perdre de vue l’ambition initiale.

A ceux qui ne savent à quel point être bibliothécaire est un métier compliqué, qui nécessite de maîtriser de nombreux savoirs et outils, la lecture des articles de ce numéro 100 le confirmera. Et si notre communauté a su garder le cap au cours de ces 25 dernières années, sans doute est-ce, comme le dit si bien Gisèle Maxit dans son article, du fait que « le Sudoc, c’est avant tout, pour ceux qui y participent au quotidien, un lieu où des hommes et des femmes échangent et construisent ensemble un véritable réseau humain pour constituer un capital de données pérennes au service du public, de l’enseignement et de la recherche ». C’est ça le secret.

Bonne année 2021 à toutes et tous !

 

Image

Pour voir la carte de voeux de l’Abes : https://vimeo.com/491608628/02593b4341

Illustrations

 

References

Bibliographical reference

David Aymonin, « Songez que du haut de ce numéro 100 d’Arabesques, 25 ans d’histoire des bibliothèques vous contemplent », Arabesques, 100 | 2021, 3.

Electronic reference

David Aymonin, « Songez que du haut de ce numéro 100 d’Arabesques, 25 ans d’histoire des bibliothèques vous contemplent », Arabesques [Online], 100 | 2021, Online since 16 janvier 2021, connection on 28 octobre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=2288

Author

David Aymonin

Author resources in other databases

By this author

Copyright

CC BY-ND 2.0