L’Abes au centre de la dynamique de CollEx-Persée

DOI : 10.35562/arabesques.2307

p. 15

Outline

Text

Le réseau CollEx-Persée pilote des programmes nationaux donnant à l’information scientifique une forte visibilité dans l’ESR. Une mission fondamentale à laquelle l’Abes apporte toute son expertise.

Le projet que porte le GIS CollEx-Persée depuis l’origine peut s’énoncer très simplement, au risque de la tautologie : mettre les collections de recherche au contact des chercheurs. Du point de vue des grandes bibliothèques patrimoniales, il s’agit d’affirmer une fois pour toute la fin de la logique de silo.

Les enjeux derrière ce postulat de départ sont la visibilité et l’accessibilité aux matériaux scientifiques ainsi que l’ajustement de la politique d’acquisition au plus près des besoins.

Le réseau CollEx-Persée pilote ainsi des programmes qui donnent à l’information scientifique une forte visibilité dans le paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche : cartographie des fonds scientifiques, plan national de numérisation, acquisitions de ressources numériques spécialisées en licence nationale, services à la recherche.

Si les principaux acteurs restent les bibliothèques, les opérateurs en IST (Persée, Abes, CTLes en particulier) jouent un rôle moteur au sein de ces programmes.

L’Abes sur tous les fronts

L’Abes est présente dans pratiquement tous les champs investis par le GIS : signalement et valorisation, acquisitions en licence nationale, services à la recherche. Au carrefour de toutes ces thématiques, son investissement est progressivement monté en charge au travers de chantiers structurants comme les plans de conservation partagée et la fourniture à distance de documents (pilotage CTles), la cartographie des fonds scientifiques qu’elle co-pilote avec La Contemporaine et la BnF, ou encore au sein du projet CartoMundi (articulation avec le Sudoc). Elle apporte en outre toute son expérience dans le portage des marchés des acquisitions en licence nationale dans le cadre des négociations de longue haleine engagées aux côtés de Couperin et des bibliothèques CollEx-Persée.

Mais l’originalité de l’apport de l’Abes au dispositif CollEx-Persée réside peut-être dans l’accompagnement des projets financés par le GIS, en particulier via les appels à projets. Elle apporte ainsi son appui aux établissements qui le demandent dans le traitement des données bibliographiques ou encore l’alignement des référentiels d’autorité. Cette présence est précieuse pour bon nombre de porteurs de projets parmi lesquels la Bnu (Plateforme des études nordiques), la Bulac (Mistara) ou la BIU Cujas (HOPPE-Droit). Cette fonction d’accompagnement est amenée à se développer davantage encore auprès des bibliothèques en charge de collections labellisées par le GIS (près de 150 actuellement).

Porter ensemble des programmes à forte visibilité

Dans l’économie générale de CollEx-Persée, la question n’est pas de savoir ce que l’un apporte à l’autre, ou si nous sommes bien dans un accord gagnant-gagnant. Ce qui importe, c’est que les projets avancent et se réalisent dans une logique de mutualisation à grande échelle des expertises et des connaissances, avec une conscience partagée de ce que nous apportons collectivement aux communautés scientifiques. Il n’est pas inutile de rappeler ici combien CollEx-Persée constitue une expérience unique au sein de l’enseignement supérieur et de la recherche : de grandes bibliothèques, dont la Bibliothèque nationale de France, ainsi que les principaux opérateurs en IST s’organisent par eux-mêmes, en coopération avec les chercheurs, pour porter ensemble des programmes à forte visibilité en appui à la recherche et sur un périmètre pluridisciplinaire large qui en fait tout son intérêt.

Deux conditions sont nécessaires à la pérennisation du dispositif CollEx-Persée : la continuité du soutien du ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation, et la clarification du rôle de chacun des membres au sein du réseau. L’autoévaluation menée actuellement à mi-parcours du GIS devra permettre également de mieux articuler CollEx-Persée avec les politiques publiques en matière de science ouverte en général et d’information scientifique en particulier, ainsi qu’avec les acteurs qui les font vivre. La crise sanitaire que nous traversons incite par ailleurs à conforter, voire à accélérer le choix d’une offre de ressources et de services fortement orientée vers le numérique. Numériser à plus grande échelle, favoriser la politique de licence nationale, développer la production et l’exploitation des données numériques ainsi que la fourniture à distance de documents : pour ces chantiers, le rôle de l’Abes restera à n’en pas douter central.

References

Bibliographical reference

Alain Colas, « L’Abes au centre de la dynamique de CollEx-Persée », Arabesques, 100 | 2021, 15.

Electronic reference

Alain Colas, « L’Abes au centre de la dynamique de CollEx-Persée », Arabesques [Online], 100 | 2021, Online since 14 janvier 2021, connection on 08 décembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=2307

Author

Alain Colas

Directeur de la Bnu de Strasbourg et du GIS CollEx-Persée

Author resources in other databases

By this author

Copyright

CC BY-ND 2.0