Episciences.org, un nouveau modèle de revue scientifique

DOI : 10.35562/arabesques.810

p. 18

Plan

Texte

Le numérique favorise des modes de publications plus rapides, plus accessibles ; il a permis aussi l’émergence de l’open access et la mise en place de nouveaux modèles comme les épi-revues.

La recherche est un processus cumulatif qui s’appuie notamment sur les connaissances établies. Le chercheur ne peut pas travailler de façon isolée du reste de sa communauté scientifique : il a besoin, d’une part, de connaître les résultats des recherches menées par d’autres chercheurs pour que lui-même puisse avancer et, d’autre part, il devra soumettre ses propres résultats à ses collègues et les partager. La revue académique est le mode classique de publication des résultats scientifiques, mais, surtout, elle apporte des garanties de validité des résultats publiés grâce à un processus d’évaluation par les pairs (peer review).

Un contexte déterminant

La production des revues scientifiques repose sur un travail spécifique qui consiste à organiser les échanges entre le comité éditorial de la revue, garant de sa qualité scientifique, les auteurs qui rédigent et proposent les articles, et les relecteurs qui commentent les papiers et recommandent leur publication, leur modification ou leur rejet. Des éditeurs spécialisés assurent habituellement cette fonction, tout en veillant à la réputation des titres qu’ils hébergent. Les revues scientifiques étant l’un des matériaux de base de l’activité de recherche, ces éditeurs se trouvent de fait en situation de monopole pour la diffusion des revues reconnues. Le prix des abonnements est en constante augmentation, situation critique bien connue des bibliothécaires, à quoi s’ajoute la pression financière créée par le modèle économique des APC (Article Processing Charges).

C’est dans ce contexte, marqué par l’exigence de validation par les pairs des publications, par l’emprise économique des grands éditeurs, mais aussi par les possibilités offertes par le numérique en matière d’archivage et de mise à disposition des documents, que se développent les épi-journaux.

Depuis 2001, le Centre pour la communication scientifique directe1 (CCSD) propose, à l’ensemble de la communauté scientifique, l’archive ouverte Hal2 (connectée à ArXiv3). On peut y déposer (dans le respect des règles juridiques) des documents déjà publiés dans des revues scientifiques, donc évalués par les pairs, mais aussi des pré-publications, soumises ou non pour publication dans des revues.

Des épi-revues à Episciences.org

Les épi-revues se construisent au-dessus des archives ouvertes ; c’est pourquoi, en 2012, le CCSD, associé à l’Institut Fourier et à l’Inria, développe et administre Episciences.org4, plateforme d’hébergement de revues scientifiques en libre accès disposant des moyens techniques d’examen par les pairs.

Les épi-revues sont des revues électroniques en libre accès, composées d’articles soumis via un dépôt dans une archive ouverte telle que Hal, ArXiv. Ces articles sont immédiatement consultables en accès ouvert, sans attendre les résultats de l’évaluation par les pairs. À l’issue du processus de relecture, l’article peut être validé pour la publication dans la revue. La version définitive, si elle est différente de celle soumise sur l’archive, sera ajoutée à la première version avec le label de la revue.

Des épi-comités ou comités scientifiques, composés d’experts reconnus dans leur discipline, stimulent la création de comités de rédaction susceptibles d’organiser de nouvelles épi-revues, et de veiller à leurs contenus et à leur qualité. Actuellement il existe deux épi-comités : Episciences-IAM5 (Informatics and Applied Mathematics) et Episciences-Maths6.

Parce que la forme de la publication scientifique peut varier, Episciences.org est une plateforme modulable qui offre à chaque revue la possibilité de décider de ses propres règles de gestion concernant aussi bien les auteurs des articles, les rédacteurs, les relecteurs… Pour mettre en œuvre sa politique et son modèle de fonctionnement, le rédacteur en chef dispose d’une grande variété de fonctionnalités paramétrables qu’il choisit d’activer ou non. En outre, ces revues bénéficient d’un environnement technique sécurisé sur des serveurs publics. Quatre revues7 sont déjà disponibles sur Episciences.org : on peut citer, par exemple, JDMDH (Journal of Data Mining and Digital Humanities) qui est un nouveau titre, alors que DMTCS (Discrete Mathematics & Theoretical Computer Science) existait auparavant et a migré complétement sur la plateforme. D’autres titres sont en cours de fabrication.

Les épi-revues cherchent donc à valoriser les fonds en open access (green et gold) tout en constituant un modèle ouvert de publication scientifique. Ils sont un modèle émergent, qui tente de répondre aux exigences des revues scientifiques et au défi économique de leur édition et de leur diffusion. Ce modèle repose et ne peut fonctionner que sur l’engagement de la communauté scientifique. Il doit donc la convaincre de sa pertinence, de sa rigueur et de sa performance, alors même que la qualité du travail des individus et des équipes s’apprécie aussi à travers la réputation des revues dans lesquelles ils publient.

1 http://ccsd.cnrs.fr

2 https://hal.archives-ouvertes.fr

3 http://arxiv.org

4 http://episciences.org

5 http://episciences.org/page/epiiam

6 http://episciences.org/page/epimath

7 http://episciences.org/page/journals

Notes

1 http://ccsd.cnrs.fr

2 https://hal.archives-ouvertes.fr

3 http://arxiv.org

4 http://episciences.org

5 http://episciences.org/page/epiiam

6 http://episciences.org/page/epimath

7 http://episciences.org/page/journals

Citer cet article

Référence papier

Christine Berthaud, « Episciences.org, un nouveau modèle de revue scientifique », Arabesques, 79 | 2015, 18.

Référence électronique

Christine Berthaud, « Episciences.org, un nouveau modèle de revue scientifique », Arabesques [En ligne], 79 | 2015, mis en ligne le 09 janvier 2020, consulté le 06 décembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=810

Auteur

Christine Berthaud

Directrice du CCSD. Équipe Episciences.org
contact@episciences.org

christine.berthaud@ccsd.cnrs.fr

Autres ressources du même auteur

Articles du même auteur

Droits d'auteur

CC BY-ND 2.0