Créée en 1986, Iris est une revue pluridisciplinaire consacrée à l’exploration des imaginaires (mythes, images, symboles, représentations, histoire culturelle). Elle vise à promouvoir cette approche en la confrontant à la sociologie, à l’anthropologie, aux lettres, arts et langues. Iris publie des articles épistémologiques sur les grands concepts des études imaginaristes et propose des numéros thématiques apportant un éclairage, en diachronie ou synchronie, sur des cultures du monde entier.


L’année 2021 nous invite à reprendre la mesure de l’œuvre de Gilbert Durand né il y a tout juste cent ans. La revue Iris consacre sa partie « Mythodologies » à cette réflexion sur l’héritage du maître savoyard. Les deux premières contributions constituent un hommage, tandis que les trois autres articles analysent la pensée durandienne à l’aune de notre époque, en examinant les enjeux théoriques actuels de l’imaginaire.

La partie « Topiques » consacrée à l’imaginaire des dragons n’oublie pas le centenaire de la naissance de Gilbert Durand, puisqu’elle permet au lecteur de retrouver un article de ce dernier et de Chaoying Sun publié deux fois en Belgique mais difficilement accessible : « Renversement européen du dragon asiatique ». Avant ce texte qui compare l’imaginaire du dragon en Asie — principalement en Chine — et en Europe occidentale, Bernard Sergent propose une contribution qui dévoile toutes les problématiques et expose les diverses fonctions des dragons, avec un point de vue large, englobant les cinq continents. Après cette approche des mythologies du dragon et l’essai comparatif entre les mondes asiatique et occidental, diverses enquêtes font passer d’une culture à une autre en s’intéressant à l’épopée byzantine et persane, aux sources historiques polonaises et aux récits de la vie de sainte Marthe. On termine avec les noms des plantes qui ne sont jamais loin de la mythologie et dont plusieurs convoquent la représentation du dragon, comme serpentaire ou estragon.

ISBN 978-2-37747-323-6