Les outils du CTLes, opérateur national et coanimateur des PCP

DOI : 10.35562/arabesques.1201

p. 13

Outline

Text

Depuis le lancement de son chantier de la conservation partagée des revues de médecine, le Centre technique du livre de l’enseignement supérieur coanime douze autres PCP, dont quatre corpus en cours de constitution. Son objectif aujourd’hui : ouvrir sa base de gestion, qui comporte 14 000 titres, aux chercheurs et enseignants-chercheurs.

Image

Le développement des plans de conservation partagée des périodiques sur support imprimé (PCP) a nécessité, dès 2008, la création d’outils spécifiques dédiés, dont le rôle consistait initialement à offrir un support pour les opérations de gestion menées par les bibliothécaires du CTLes et ceux participant au PCP de médecine1. Il s’agissait alors d’offrir aux professionnels une plateforme de travail partagée permettant de recueillir toutes les données relatives aux transferts des collections, de formuler des demandes pour combler les collections de référence conservées par les différents pôles de conservation, et de faire le cas échéant des propositions de dons. L’un des objectifs était d’éviter d’avoir recours à une liste de diffusion, qui permet difficilement l’archivage des données. Très vite, ce premier outil a permis d’exploiter des données statistiques mesurant l’activité au sein du réseau.

Le deuxième outil développé, toujours pour les professionnels, est une base de gestion. Celle-ci, accessible librement à partir du site web du CTLes, référence par disciplines les titres retenus dans un PCP. Elle est alimentée par le Sudoc (versements de notices bibliographiques et de données d’exemplaires), mais aussi par les participants au réseau qui y indiquent pour chaque titre l’établissement chargé de la conservation pérenne (pôle de conservation).

Quand un titre relève de plusieurs disciplines…

Avec le développement en 2012 du PCP des périodiques en Arts du spectacle, et à partir de 2016, des onze nouveaux plans initiés dans le cadre du dispositif CollEx-Persée, il est apparu nécessaire d’ouvrir la base de gestion aux chercheurs et enseignants-chercheurs. C’est une évolution majeure, qui s’inscrit dans l’action « conservation partagée » du dispositif CollEx‑Persée. Alors que les PCP coanimés par le CTLes ont vocation à couvrir l’ensemble du territoire national, il s’agit de faire de cette base, qui comporte 14 000 titres, un outil d’aide à la recherche pour les chercheurs et les enseignants-chercheurs. Sur treize PCP, les corpus de quatre d’entre eux sont en cours de constitution par les pilotes scientifiques2. Au-delà d’une refonte de l’interface graphique et de l’enrichissement des critères de recherche, le développement attendu pour 2018 concerne le traitement des titres qui peuvent être revendiqués par plusieurs disciplines. Ces titres, aujourd’hui rattachés à un seul PCP, pourront apparaître dans autant de plans que de besoin, dès lors qu’ils concernent plus d’une discipline. Un développement technique sera par ailleurs intégré à l’outil. Il concerne la mise à jour automatisée à un rythme hebdomadaire des données bibliographiques et d’exemplaires. Cette évolution technique répond à une attente des partenaires au sein du réseau.

En 2017, une enveloppe de 350 000 € a été déléguée au CTLes par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. La subvention a permis de soutenir l’action de dix PCP (dont celui de mathématiques, qui n’est pas coanimé par le CTLes). Elle permettra, entre autres, de recruter des personnels pour réaliser le récolement complet des titres concernés et de mettre à jour les données d’exemplaires dans le Sudoc. Un accompagnement de la part du CTLes auprès des coanimateurs scientifiques de chaque PCP sera réalisé afin de permettre le rattachement des titres orphelins à un pôle de conservation ou, le cas échéant, leur retrait du corpus. Le nombre de titres orphelins varie d’un PCP à l’autre, mais il représente près de 15 % des corpus retenus pour l’ensemble des plans.

Le CTLes intervient aussi dans le cadre de la formation aux outils qui, au gré des renouvellements de personnels, mobilise les équipes de l’établissement. Les fiches de procédures et les différents « modes d’emplois » ne suffisent plus à répondre aux besoins des collègues dans les établissements partenaires. Le développement de PCP dont le coanimateur scientifique est localisé en région rendant onéreuses les formations en présentiel, l’une des solutions consisterait à développer des tutoriels mis en ligne sur la plateforme de travail partagé des PCP.

À titre d’information, l’Abes signale la nomination de Guillaume Niziers comme directeur du CTLes, à compter du 1er janvier 2018.

Image

Source : BNU Strasbourg, NIM15412

1 Voir également, dans Arabesques n° 80, « Les services du CTLes en évolution ».

2 PCP coanimés par le CTLes en 2017 : Antiquité, Arts du spectacle, Chimie, Droit, Études italiennes, Géographie et urbanisme, Histoire médiévale

Notes

1 Voir également, dans Arabesques n° 80, « Les services du CTLes en évolution ».

2 PCP coanimés par le CTLes en 2017 : Antiquité, Arts du spectacle, Chimie, Droit, Études italiennes, Géographie et urbanisme, Histoire médiévale, Langues d’Europe balkanique, centrale et orientale, Langues, littératures, civilisation germaniques, Médecine et odontologie, Philosophie, Physique, STAPS.

Illustrations

Source : BNU Strasbourg, NIM15412

References

Bibliographical reference

Jean-Louis Baraggioli, « Les outils du CTLes, opérateur national et coanimateur des PCP », Arabesques, 88 | 2018, 13.

Electronic reference

Jean-Louis Baraggioli, « Les outils du CTLes, opérateur national et coanimateur des PCP », Arabesques [Online], 88 | 2018, Online since 03 septembre 2019, connection on 21 septembre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=1201

Author

Jean-Louis Baraggioli

Directeur du CTLes

jean-louis.baraggioli@ctles.fr

Author resources in other databases

By this author

Copyright

CC BY-ND 2.0