L’ISSN en mutation

DOI : 10.35562/arabesques.885

p. 12

Outline

Text

Le Centre international ISSN fêtera ses quarante années d’existence en 2015. Projets et stratégie d’ouverture.

Agence d’enregistrement du numéro international normalisé des publications en série (ISSN)1, le Centre international ISSN s’appuie sur un réseau de 88 centres nationaux et administre le registre international ISSN rassemblant 1587 422 notices de ressources imprimées et 132806 notices de ressources en ligne (chiffres 2013). Il commercialise des produits et services en lien avec la base ISSN : outre l’accès aux notices sur abonnement, il a mis en place un service OAI‑PMH pour une mise à jour automatisée des données par les clients ainsi que des traitements sur mesure comme la vérification complète de lots de données ou l’extraction de titres et données associées par éditeurs.

ROAD : un projet pilote

La réflexion stratégique, lancée en 2012 par la direction et le conseil d’administration, a abouti en 2013 à la création d’une nouvelle offre de service en ligne à partir des données de la base ISSN. ROAD(Directory of Open Access scholarly Resources)2 est le portail des publications scientifiques(revues et dépôts institutionnels d’articles) en accès libre et ouvert. Disponible gratuitement, il a reçu le soutien financier de l’Unesco puisqu’il contribue à la politique des Nations unies en faveur de l’open access. Destiné aux chercheurs et étudiants, aux décideurs, journalistes et professionnels de l’information, il signale les ressources ouvertes par pays, sujet, type et ISSN. Son originalité réside dans la possibilité pour l’utilisateur de savoir si une ressource est indexée et évaluée par des services comme Scopus ou Latindex. Il peut également vérifier si celle-ci est conservée en tout ou partie pour un archivage pérenne grâce au lien vers The Keepers Registry3, initiative internationale menée par Edina et financée par le JISC. Ses données au format Marc XML sont réutilisables sous la licence Creative Commons BY-NC-ND2.0. Le site évoluera en 2014 avec la mise en œuvre du format RDF basé sur le modèle PRESSoo, développé conjointement par le Centre international ISSN et la Bibliothèque nationale de France.

Open access et linked data

ROAD annonce l’évolution future du registre international ISSN que le conseil d’administration du réseau ISSN, réuni en juin 2014, a validée. Dans un environnement numérique où l’information circule rapidement, peut être modifiée aisément et constitue une source non négligeable de revenus, l’importance des identifiants et des métadonnées associées est renforcée, ne serait-ce que pour des questions d’authenticité et de traçabilité. Depuis le début des années 2000, l’ISO a porté sur les fonts baptismaux de nouveaux identifiants comme l’ISWC (2001) et l’ISAN (2002) ou tout récemment l’ISNI (2012) et bientôt l’ISLI4. L’enjeu principal pour les agences qui administrent ces identifiants est d’encourager leur réutilisation la plus large possible dans les transactions entre acteurs de la production, de la consommation et de l’archivage des œuvres numériques.

Diffuser et partager globalement l’ISSN

Le réseau ISSN souhaite faciliter l’accès aux métadonnées ISSN à l’instar de ce que propose, par exemple, l’agence internationale ISAN5 avec son service Lookup. Il veut renforcer sa capacité de repérage des nouvelles publications en s’ouvrant à un plus grand nombre de pays et en consolidant ses liens avec les éditeurs. L’amélioration de la qualité des métadonnées du registre est aussi un objectif primordial qui se traduit par l’élaboration d’un programme de révision et de correction et la mise en valeur des données dans leur langue d’origine. D’ores et déjà, le projet Core Resources vise à repérer en ligne les versions électroniques de périodiques scientifiques imprimés auxquelles des ISSN distincts doivent être attribués. Des métadonnées en caractères non latins sont introduites dans le registre ISSN en complément des éléments translittérés. La coopération avec les promoteurs des bases de connaissance internationales est également un axe de développement de l’ISSN. Enfin, la visibilité du réseau doit être améliorée grâce à son site web, sa présence sur les réseaux sociaux et une campagne de communication plus intense.

La croissance des publications en ligne, le développement de l’archivage numérique et la maturité des outils du web sémantique sont de réelles opportunités pour le centre international et le réseau ISSN qui s’engagent ensemble dans la définition d’un nouveau modèle d’activité fondé sur une offre de services améliorée et une transition technologique maîtrisée.

1 L’ISSN repose sur la norme ISO 3297 qui entrera en processus de révision en janvier 2015.

2 http://road.issn.org

3 http://thekeepers.org

4 Norme actuellement en vote au sein de l’ISO

5 http://web.isan.org/template/1.2/goToPublicSearch.do

Notes

1 L’ISSN repose sur la norme ISO 3297 qui entrera en processus de révision en janvier 2015.

2 http://road.issn.org

3 http://thekeepers.org

4 Norme actuellement en vote au sein de l’ISO

5 http://web.isan.org/template/1.2/goToPublicSearch.do

References

Bibliographical reference

Gaëlle Béquet, « L’ISSN en mutation », Arabesques, 76 | 2014, 12.

Electronic reference

Gaëlle Béquet, « L’ISSN en mutation », Arabesques [Online], 76 | 2014, Online since 13 août 2019, connection on 19 octobre 2021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=885

Author

Gaëlle Béquet

Directrice du Centre international ISSN

gaelle.bequet@issn.org

Author resources in other databases

By this author

Copyright

CC BY-ND 2.0